Au revoir Lotus Elise, Exige et Evora !

Auto Le constructeur britannique vient de mettre un terme à la production de trois de ses modèles pour se concentrer sur l’Emira et l’Evija, ainsi que ses futures voitures électriques.

Stéphane Lémeret
La fin d'une ère chez Lotus
La fin d'une ère chez Lotus — DR

Lancée en 1996, l’Elise a sauvé  Lotus de la faillite alors que le constructeur vivotait avec des modèles qui ne rencontraient guère le succès. Relativement bon marché, très légère et véloce, elle reprenait l’adage de Colin Chapman, fondateur de l’entreprise : « Light is right ».

Lotus Elise
Lotus Elise - DR

Suivie quelques années plus tard par l’Exige, sa version coupé plus extrême, elle a fait une très belle carrière longue de 26 ans tout de même, au gré de quelques remaniements et d’une pléthore de mécaniques d’origine Rover, puis  Toyota.

Lotus Exige
Lotus Exige - DR

Lancée en 2009, l’Evora se voulait bien plus GT dans sa philosophie pour aller titiller des modèles comme la  Porsche Cayman ou la Nissan 370 Z. Equipée d’un V6 3 litres Toyota, elle était conçue pour un usage quotidien. Ensemble, ces trois modèles ont été produits à 51.738 exemplaires, ce qui est très honorable pour un petit constructeur comme Lotus.

Lotus Evora
Lotus Evora - DR

Pour l’anecdote, l’Elise a même prêté sa plateforme à divers modèles d'autres constructeurs, comme l'Opel Speedster ou la toute première  Tesla, la Roadster !