Tesla: Après la voiture autonome, Elon Musk a trois autres idées révolutionnaires

TRANSPORTS Objectif du dirigeant américain: rendre l’ensemble de ses véhicules autonomes et capables de conduire sans chauffeur...

20 Minutes avec AFP

— 

Des véhicules Tesla devant le showroom de la marque à New York.
Des véhicules Tesla devant le showroom de la marque à New York. — SPENCER PLATT / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP

Après la voiture à conduite automatique, qu’ambitionne Tesla pour la suite ?

Eh bien, un camion de transport de fret, un véhicule pour remplacer les bus urbains, et à plus long terme un réseau de voitures autonomes utilisables à la demande sont en projet, a annoncé mercredi le patron de la firme Elon Musk.

Un grand plan secret 

Ces projets s’inscrivent dans le cadre de la deuxième partie du grand plan secret d’Elon Musk pour Tesla, dévoilée dans un message publié sur le site Internet de l’entreprise.

« En plus des véhicules privés, il y a deux autres sortes de véhicules électriques nécessaires : des gros camions et du transport urbain à forte densité de passagers. Les deux sont dans les premiers stades de développement chez Tesla et devraient être prêts à être dévoilés l’année prochaine », écrit le milliardaire.

Il réaffirme aussi son ambition de rendre l’ensemble de ses véhicules totalement autonomes et capables de conduire sans chauffeur.

>> A lire aussi : Enquête sur le premier accident mortel d'une voiture à conduite automatique

Générer des revenus grâce à son véhicule

Quand ce type de technologie aura été approuvé par les régulateurs, explique-t-il, « vous pourrez aussi ajouter votre voiture à la flotte partagée de Tesla (…) et lui faire générer des revenus pour vous pendant que vous êtes au travail ou en vacances ».

« Dans les villes où la demande [de véhicules partagés] excède l’offre de voitures détenues par des consommateurs, Tesla opérera sa propre flotte », ajoute-t-il.

Ces nouveaux projets font suite à la première partie du grand plan secret qu’Elon Musk avait dévoilé en août 2006, et dont les dernières étapes commencent à prendre forme.

Elle prévoyait en effet de produire d’abord une voiture de sport électrique (Roadster), puis d’utiliser les revenus dégagés pour une berline de luxe familiale (Model S), et enfin une voiture abordable (Model 3), avant de devenir une entreprise de transport et d’énergie « intégrée verticalement ». La commercialisation du Model 3 est annoncée pour l’année prochaine, avec déjà plus de 300 000 précommandes.