Renault Zoe et Nissan Leaf: une autonomie bientôt doublée

SALON DE GENÈVE Le fil à la patte des voitures électriques de l'alliance Renault-Nissan va être considérablement allongé à l'horizon 2017...

Léo Mingot d’Autonews.fr

— 

La Renault Zoé
La Renault Zoé — DR

En 2014, il s'est vendu seulement 10 500 voitures électriques sur le marché français. Si ce chiffre marque une hausse de 20 % par rapport à l'année précédente, le secteur de l'électrique ne représente toujours que 0,58 % du marché, malgré les fortes subventions sur ces modèles (6300 euros de bonus). Les principaux freins à leur développement demeurent la faible autonomie de la plupart des modèles (seule la Tesla Model S promet jusqu'à 500 km d'autonomie, mais elle est affichée à partir de 65 440 euros) et la lenteur du développement des infrastructures de recharge.

Pour remédier au premier problème, nos confrères des Echos nous apprennent que l'alliance Renault Nissan préparerait des versions restylées des Zoe et Leaf pour 2017, offrant une autonomie doublée par rapport aux modèles actuels. Il serait ainsi possible de parcourir 300 km en conditions réelles, soit 400 km en cycle homologué. Chez Renault, cela sera permis à l'horizon 2017, grâce à l'utilisation d'une nouvelle batterie lithium-ion développée par le coréen LG, affichant une densité énergétique deux fois supérieure à l'actuelle (22 kWh).

>> L'essai la Renault Zoé

En attendant, la Zoe sera dotée pour le salon de Genève 2015 d'un nouveau moteur électrique assemblé à l'usine de Cléon, qui délivrera un meilleur rendement. Chez Nissan, la démarche est équivalente et la Leaf disposera également d'une nouvelle batterie en 2017, dont la capacité s'approcherait des 48 kWh. Reste à espérer que d'ici là, le réseau de bornes de recharge soit étoffé de manière conséquente.