PSG-Ajax: 95 supporters néerlandais interpellés à Paris

FOOTBALL 54 supporters de l'Ajax ont été placés en garde à vue car ils voulaient en découdre avec leurs homologues parisiens....

N.C. avec AFP

— 

Des supporters de l'Ajax Amsterdam lors d'un déplacement à Manchester City en octobre 2012.

Des supporters de l'Ajax Amsterdam lors d'un déplacement à Manchester City en octobre 2012. — ROBIN UTRECHT / AFP

Quatre-vingt quinze supporters de l'Ajax Amsterdam ont été interpellés lundi soir à Paris, à la veille du match de Ligue des champions entre le club néerlandais le PSG, a-t-on appris mardi de source policière. Ces interpellations ont donné lieu à 54 placements en garde à vue et visaient des supporters «qui voulaient apparemment en découdre avec d'autres supporters parisiens dans le quartier du pont de l'Alma», a précisé cette source.

L'opération a été menée aux alentours de minuit dans un bar où étaient réunis les supporters. «Tous ne sont pas munis de billets», a expliqué la source policière. Le ministère de l'Intérieur a publié samedi un arrêté interdisant le déplacement vers Paris des supporters amstellodamois non pourvus de billet pour le match. Le ministère avait justifié sa décision en expliquant que «même encadrés par de nombreuses forces de l'ordre», les fans de l'Ajax sont «coutumiers d'actes de violence commis à l'occasion des déplacements du club et, plus particulièrement, lors des rencontres de Coupe d'Europe».

Un fight déjoué au dernier moment au match aller

Soulignant «une forte rivalité entre les hooligans français et hollandais », les autorités craignaient que les supporteurs des deux équipes tentent de «concrétiser leur projet d'affrontement déjoué lors du match aller», évoquant de possibles incidents planifiés «dans un lieu symbolique de la capitale ou en proche banlieue».

Environ 850 places ont été vendues aux supporters de l'Ajax pour le match de la 5e journée du groupe F de la Ligue des champions, mardi au Parc des Princes. Dans ce cadre, près de 2.000 personnes sont dédiées à la sécurité pour prévenir tout débordement. Lors du match aller, en septembre, 80 hooligans qui s’apprêtaient à prendre part à un fight à Utrecht avaient été interpellés.