Vincent Collet et Joakim Noah pendant France-Autriche, à Strasbourg, le 24 juillet 2009.
Vincent Collet et Joakim Noah pendant France-Autriche, à Strasbourg, le 24 juillet 2009. - POL EMILE/SIPA

A.D

A la veille d'annoncer la liste des 12 joueurs sélectionnés pour disputer les Jeux olympiques de Londres, Vincent Collet, le coach des Bleus, s'est exprimé sur le forfait de Joakim Noah. 

Avez-vous été surpris par ce forfait?

Jusqu’à la semaine dernière, j’avais l’espoir de le voir revenir à temps. Mais quand je l’ai eu au téléphone, j’ai senti que son moral était bas et qu’on devait se préparer à cette mauvaise nouvelle. Avant cela, nous étions en contact régulier avec son médecin à Chicago et tout se passait plutôt bien. Il y avait des vrais motifs de satisfaction.

En quoi son absence est-elle préjudiciable pour l’équipe de France?

L’an passé [à l’Eurobasket, NDLR], il nous a apporté une dimension physique avec notamment des rebonds chauds en fin de match qui décident du sort d’une rencontre. Nos intérieurs devront prendre leurs responsabilités, Il ne faut pas se résigner même si ce sera difficile.

Ressentez-vous de l’amertume après cette annonce ?

Je suis déçu que Joakim ne soit pas venu nous voir avec le staff. Nous avons essayé de le convaincre, c’est dommage… En venant en France, on aurait tout fait pour le rétablir. Peut-être en vain, mais j’aurais préféré qu’il fasse l’effort.

Entre les blessures et les forfaits, est-ce difficile de travailler correctement ?

Ce n’est pas simple, il faut faire face. Espérons que tout rentre dans l’ordre pour travailler et optimiser rapidement  notre préparation. Nous devons nous battre et composer pour obtenir le meilleur résultat possible.