Pas contents, les « Fanas ». Dans un communiqué, les Fanatics attaquent frontalement Patrice Evra et défendent leur membre, frappé par le défenseur/instagrammeur avant le match OM-Guimaraes.

« La seule personne ayant commis un acte de violence est celle qui portait le maillot bleu et blanc, indique le groupe. Les supporters descendus de la tribune ne sont en rien des pseudos-supporters, comme certains aimeraient le faire croire. Ce sont des passionnés qui donnent de leurs temps et de leur argent depuis des années, par amour pour leurs couleurs. »

>> A lire aussi : La célébration cameraman de Thauvin, le vent de Rami et le fantôme Evra... Coulisses de zone mixte

« Défendre l’honneur du peuple marseillais »

Les Fanatics assurent donc « le soutien total et indéfectible » aux supporters descendus de la tribune « pour défendre l’honneur du peuple marseillais ».