OM-PSG: Cavani arrache le match nul pour Paris, face à un Marseille de combat

FOOTBALL Classico bouillant, ce dimanche au Vélodrome, et très beau match de foot qui a vu l'OM passer tout près d'une improbable victoire... 

Au stade Vélodrome, Jean Saint-Marc

— 

Cavani face à Rolando lors de OM-PSG, le 22 octobre 2017.

Cavani face à Rolando lors de OM-PSG, le 22 octobre 2017. — Claude Paris/AP/SIPA

  • Dans une ambiance survoltée, OM et PSG se séparent sur un étonnant match nul.
  • Des Parisiens en-dedans ont égalisé à la 93e face à des Marseillais combattants. 

Des policiers blessés par des pavés dans l’avant-match, Neymar visé par des projectiles lors des corners. Classico électrique pour les supporters de l’OM. Un peu moins pour de joueurs du PSG, surpris, sur le terrain, par des Marseillais agressifs. Les Parisiens ont arraché au bout du suspense un nul étonnant (2-2).

>> A lire aussi : EN DIRECT. OM-PSG: Cavani sauve le PSG !.. Quel coup franc de génie... Retrouvez notre direct

>>  Gustavo, ce héros. On l’a vu embrasser ses compatriotes Thiago Silva et Neymar dans les couloirs du Vélodrome. Mais sur le terrain, Gustavo n’était pas là pour faire des câlins aux Brésiliens. Il a fait exploser un Vélodrome bouillant en ouvrant le score, sur une frappe aussi belle que lointaine (17e). Frappe que Verratti lui a laissée tout le temps d’ajuster. La sentinelle brésilienne a ensuite enchaîné actions de classe et démonstrations d’autorité, le tout parfois en une seule action, comme cet enchaînement sombrero sur Rabiot/retour sur Mbappé peu avant la demi-heure de jeu. « Allez ! On continue, on continue », hurlait-il après l’égalisation de Neymar. Comment dit-on patron en brésilien ?

>> Neymar fait mouche puis dégoupille. Sa frappe était écrasée mais bien croisée. Neymar a fait mouche sur sa première tentative, à la 33e, relançant le match et douchant, temporairement, l’enthousiasme du Vélodrome. Et puis le Brésilien, harcelé par les défenseurs marseillais et chahuté par le public, s’est fait exclure, à cinq minutes de la fin du match, pour deux gestes d’une grande bêtise: d’abord un petit coup de pied sur Sanson, alors au sol, puis une réaction colérique face à Ocampos. 

Sakai au duel face à Mbappé.
Sakai au duel face à Mbappé. - A.-C. Poujoulat / AFP

>> Les sénateurs parisiens se réveillent à la toute fin. Avec ce but plein de hargne de Thauvin à la 79e, à 10 contre 11 après l’expulsion de Neymar, les Marseillais pensaient tenir leur Classico face à des Parisiens qui avaient joué une bonne partie du match en marchant. Ils se sont réveillés en toute fin de match, sans doute piqués par l’exclusion de Neymar. Cavani a égalisé sur magnifique coup franc au fin fond du temps additionnel (93e). Terrible pour l’OM, qui semblait tout près de gagner son premier Classico depuis novembre 2011.