Capture d'écran d'un retweet de Jean-Michel Aulas
Capture d'écran d'un retweet de Jean-Michel Aulas - Twitter
Lancer le diaporama

«Je joue mon rôle, et puis ça fait rire tout le monde». Jean-Michel Aulas a déjà tout compris. Autodidacte de Twitter, le président de l’OL se sert du réseau social pour s’amuser, troller, chambrer, et surtout, au bout du compte, défendre son Olympique Lyonnais. Souvent piquant, parfois ras des pâquerettes, «JMA» ne loupe jamais son coup. 20minutes a fait le tri dans ses 1.750 tweets pour vous en sélectionner les meilleurs.

Quand il s’occupe des supporters adverses: «Sois gentil retourne chez ta maman»
Jean-Michel Aulas fait partie des rares personnalités à répondre directement à des détracteurs anonymes (et souvent supporters de Saint-Etienne, d’ailleurs) sur Twitter. Jean-Michel Aulas vanne, remballe, chambre… Bref, même après une cruelle défaite lors d’un derby, il assure le SAV.


Quand il la joue corpo: «N’en déplaise aux grincheux»
Le saviez-vous? L’Olympique Lyonnais est le plus grand club français. Les grincheux vont grincher.


Quand il clashe Pierre Ménès: «J’espère qu’il aura le courage de me recevoir»
Début de la saison 2013-2014, Lyon sort tout juste d’un bras de fer avec son attaquant Bafé Gomis et le journaliste de Canal+ Pierre Ménès réalise une interview de l’international français. Un entretien de «Pierre Menez plein conflits d’intérêts» assure Aulas dans un tweet. Ce à quoi le concerné répond: «C’est Ménès avec un s».


Quand il dénonce un complot: «Comment peut-on se tromper toujours contre nous?»
Nous sommes le 20 avril 2014 et Lyon vient de perdre la finale de la Coupe de la Ligue face à Paris, en partie à cause d’un penalty litigieux accordé au PSG. Il n’en fallait pas plus pour lancer la machine présidentielle.


Quand il justifie ses actes: «Il faut prendre un peu de temps pour vulgariser la gestion à des abrutis»
Etre «exemplaire», c’est «prendre un peu de temps pour vulgariser la gestion à des abrutis».


Quand il s’énerve 1/2: «Les jaloux et les acariâtres, désabonnez-vous»
Sans doute fatigué de répondre à chacune de ses mentions, le président de l’OL demande «aux jaloux et aux acariâtres» d’arrêter de suivre son compte. Avant d’enchaîner un supporter adverse un peu trop présomptueux.

 



Quand il s’énerve 2/2: «Allez supporter un autre club»
Et il y a aussi les critiques «internes», celles émanant de supporters de l’OL critiques envers sa gestion du club. La réponse est sensiblement du même tonneau.


Quand il retweete… 1/2 : «Leonardo a pas plus de classe que de beurre au cul»
Retweet ne signifie pas accord, d’accord. Mais en choisissant d’exposer ces tweets en particulier, JMA leur offre l’exposition de ses 144.000 followers. Et si la majorité du temps c’est pour remercier des adorateurs de son club, parfois, c’est un peu plus savoureux.


Quand il retweete… 2/2: «L’arroseur arrosé, #ligaments croisés»
Le président lyonnais a fait parler de lui sur Twitter après le retweet pour le moins malencontreux d'un supporter de l'OL. Ce dernier se réjouissait explicitement de la blessure de Cohade face au PSG -ligaments croisés touchés- rappelant que le milieu stéphanois avait grièvement blessé Gourcuff à la cheville la saison passée.

Capture d'écran d'un retweet de Jean-Michel Aulas - Twitter

 

Quand il chambre les Verts: «François Clerc fait l'une de ses meilleures saisons! Formé à Lyon François»
Il ne peut pas s’en empêcher. Même quand il s’arrache les doigts pour faire un compliment à un joueur de Saint-Etienne, Jean-Michel Aulas est obligé de préciser que le bonhomme en question, le latéral François Clerc, a été formé… à Lyon.

 

Quand il chambre les Verts, encore: «Du coup, on leur a pris 14 points à Saint-Etienne»
C’est le dernier en date. Dimanche soir, après la victoire du PSG à Saint-Etienne, Jean-Michel Aulas a fait ses comptes. Et pas de doutes, Lyon fait mal aux Verts. L’OL leader de la Ligue 1, c’est une autorisation de chambrage illimitée pour son président.

Quand il chambre les Verts, fin: «Lyon 215 matchs européens… ASSE 87»
On n’arrive pas toujours à déchiffrer le message, mais on comprend l’essentiel: Lyon a joué beaucoup plus de matchs de Coupe d’Europe que Saint-Etienne.

Mots-clés :