- Laurent, internaute de «20 Minutes»

R.S.

En dressant dans son coin une liste d’interdits de stade, le PSG s’est fait quelques ennemis parmi les «supporters» parisiens. Mais aussi du côté de la Cnil. La commission informatique et libertés a mis en demeure le club parisien, comme elle l’indique dans un communiqué. Celle-ci dénonce une pratique «pas conforme à la loi "informatique et libertés", faute d’autorisation préalable.»

Cette mise en demeure fait donc suite «à une procédure de contrôle déclenchée après la réception de nombreuses plaintes dénonçant la mise en œuvre d’une liste d’exclusion de supporters du PSG. Tout fichier d’exclusion est soumis à son autorisation préalable compte tenu des conséquences qu’il emporte sur les droits et libertés des personnes», indique la Commission.

Le club s'étonne

La Cnil enjoint également au PSG de cesser de communiquer au PSG handball des informations relatives aux personnes exclues dans la sphère du football. Dans la soirée, le club s’est «étonné que cette mise en demeure intervienne avant l’expiration du délai que la Cnil a donné au PSG pour lui adresser ses observations.»