Ce photographe en pleurs après l'attaque en Syrie bouleverse la toile

PHOTOGRAPHIE Un photographe présent lors de l’attentat suicide en Syrie qui a tué 126 personnes, dont 68 enfants, a été photographié au sol, effondré, après avoir tenté de sauver des enfants…

Marie de Fournas

— 

Le photographe Abd Alkader Habak après l'attentat-suicide en Syrie le 15 avril 2017

Le photographe Abd Alkader Habak après l'attentat-suicide en Syrie le 15 avril 2017 — Capture Twitter

Face à l’horreur, le photographe syrien a craqué. Samedi 15 avril, au moins 126 personnes, dont 68 enfants, ont péri dans un attentat-suicide mené contre des bus transportant des personnes évacuées de localités loyalistes du nord de la Syrie. Abd Alkader Habak, un photographe syrien, était sur place lors de l’attaque.

Après avoir aidé à évacuer des enfants des lieux du drame, l’homme s’est effondré. Un de ses collègues a immortalisé ce moment : Abd Alkader Habak, genoux au sol, en pleurs. Dans le fond, des flammes s’échappent encore des voitures, et, à côté de lui sur l’herbe, un enfant gît, inanimé et probablement décédé (c’est pourquoi nous avons décidé de couper la photo, publiée en entier sur Twitter). L’image lourde de sens a beaucoup ému les internautes.

Le photographe Abd Alkader Habak après l'attentat suicide en Syrie le 15 avril 2017
Le photographe Abd Alkader Habak après l'attentat suicide en Syrie le 15 avril 2017 - Capture Twitter

« Tu es un vrai héros mon frère », « on prie pour toi », « ce que vous avez fait est preuve d’une grande humanité et d’un amour pour l’humanité. Merci de nous avoir montré que des gens avec un grand cœur existent toujours », peut-on lire sur Twitter. Le photographe s’est également exprimé sur le réseau social après l'attentat.

« Ce qu’on a fait aujourd’hui avec mes collègues et notre humanité, devrait inspirer ceux qui ont participé à la tuerie des enfants de Khan Sheikhan ».

Mots-clés :