Jarvis, l'assistant personnel de Mark Zuckerberg, n'est pas très intelligent

TECHNOLOGIE Il s'agissait avant tout d'un hobby, et pas d'un produit commercial...

P.B.

— 

Robert Downey Jr. dans «Iron man 2» et Mark Zuckerberg.

Robert Downey Jr. dans «Iron man 2» et Mark Zuckerberg. — Paramount Pictures / Shirish Shete/AP/SIPA

Chaque année, Mark Zuckerberg se fixe un défi. Après avoir appris le mandarin, il avait promis de créer un assistant intelligent pour la maison. Il a présenté au monde Jarvis (comme le majordome de Tony Stark dans Iron Man), mardi. Et s’il a l’air de s’être bien amusé, sa création n’effectue que des tâches très limitées.

Gros disclaimer, les vidéos ci-dessous sont avant tout humoristiques (et assez awkward). Il s’agit d’une illustration du concept, avec les voix d’Arnold Schwarzenegger et de Morgan Freeman.

https ://www.facebook.com/zuck/videos/10103351034741311/

https ://www.facebook.com/zuck/videos/10103351403412491/

Jarvis n’est conçu que pour la maison de Zuckerberg

Pour savoir ce dont Jarvis est vraiment capable, il faut se pencher du côté du post technique du patron de Facebook. Il a consacré environ 100 heures à son hobby, développant une plateforme de reconnaissance vocale, textuelle et visuelle. Jarvis est capable de contrôler l’éclairage de la maison, le thermostat, la porte d’entrée, un grille-pain hacké et jouer de la musique. Alexa et Home, les assistants d’Amazon et Google, font déjà tout ça et bien plus car ils sont ouverts aux développeurs.

Mais comparer le projet de Mark Zuckerberg avec des produits commerciaux ayant mobilisé des dizaines d’ingénieurs est plutôt injuste. Le patron de Facebook voulait d’abord s’amuser en famille et en apprendre davantage sur l’intelligence artificielle. Il s’est rendu compte que la maison manque encore beaucoup de standards pour connecter tous les objets, et qu’il existe de nombreuses nuances sémantiques du langage compliquées à interpréter.

Pour l’instant, il ne compte pas partager sa création car Jarvis est customisé pour sa maison de Palo Alto. En clair, il n’a pas envie que des hackers viennent le cambrioler. Allez, on est durs mais accomplir tout ça en une centaine d'heure reste hors de portée du commun des mortels.

Mots-clés :

Aucun mot-clé.