Le Toblerone perd quelques triangles, les internautes britanniques s’affolent

REGIME Une perte de poids qui ne passe pas...

Clémence Apetogbor

— 

Le Toblerone a subi une légère transformation qui ne plaît pas aux amateurs de la barre chocolatée

Le Toblerone a subi une légère transformation qui ne plaît pas aux amateurs de la barre chocolatée — Alastair Grant/AP/SIPA

Parfois, la taille, ça compte. Parlez-en aux aficionados du Toblerone, cette petite barre chocolatée triangulaire.

Subissant une hausse des prix des matières premières, l’américain Mondelez propriétaire depuis 1990 de la barre chocolatée a décidé d’alléger ses produits vendus sur le marché britannique. Les barres de 400 grammes ne pèsent plus 360 grammes, et celles de 170 grammes affichent désormais 150 grammes sur la balance. Pour se faire, Toblerone a osé toucher à ces fameux petits triangles, espacés à présent d’un demi-centimètre.

Du chocolat victime du Brexit ?

Une annonce faite sur le compte Facebook de la marque. « Comme beaucoup d’autres entreprises, nous subissons la hausse des prix de nombreux ingrédients. Nous les avons supportés aussi longtemps que possible, mais pour garantir que Toblerone reste abordable en rayon et garde sa forme triangulaire, nous avons dû réduire le poids de deux de nos barres au Royaume-Uni seulement », explique la firme.

Il n’en fallait pas plus pour déclencher l’ire des amateurs de chocolat sur les réseaux sociaux. Certains sont même allés jusqu’à se demander si cette perte de poids, qui n’affecte aucun autre marché européen, n’était pas liée au Brexit.

« Et Toblerone, êtes-vous victime du Brexit ? La moitié des triangles manquent », rappelle une internaute.

« Salut Toblerone j’ai ouvert ma barre chocolatée et j’ai remarqué qu’il manquait la moitié des triangles. Pourriez-vous me les envoyer par la poste s’il vous plaît ? Merci ! », a poliment demandé un autre internaute sur le même réseau social.

« Vous auriez dû augmenter les prix plutôt »

Du côté de Mondelez, on balaye du revers de la main cette hypothèse. Selon un porte-parole du groupe, interrogé par la BBC, qui reconnaît que le taux de change n’est certes pas favorable, ce changement n’a rien à voir avec le Brexit. Le régime imposé aux produits phare de Toblerone permet à la firme de ne pas augmenter ses prix, se justifie-t-elle sur Facebok. Un argument qui peine à convaincre. « « Toblerone, c’est une histoire de triangle. Pourquoi ne pas avoir supprimé le dernier triangle ou réduit la taille des triangles ? », regrette Stephen Mason sur Facebook.😔 », se demande Lee Yarker sur Facebook.

D’autres, penchent tout bonnement pour hausse des tarifs. Des triangles quoi qu’il en coûte. « Vous auriez dû augmenter les prix plutôt, c’est pas (sic) comme si les gens mangeaient du Toblerone tous les jours, estime Nicholas Barker. Vous auriez doublé le prix que les gens auraient continué d’en acheter quand même. Idiots ! ».

 

Mots-clés :