L'iPhone 6 dispose du système de sécurité Touch ID.
L'iPhone 6 dispose du système de sécurité Touch ID. - APPLE

La polémique a pris de l’ampleur au cours du week-end. En ligne, plusieurs internautes affirment depuis novembre que leur iPhone est devenu inutilisable après avoir installé la dernière mise à jour d’iOS. Selon Le Guardian, « l’erreur 53 », fatale, touche principalement ceux qui ont fait réparer le capteur d’empreinte digitale, Touch ID, chez un réparateur non-agréé par Apple. Et Apple a confirmé au quotidien britannique qu’il s’agissait d’un système de sécurité pour protéger le smartphone.

« iOS vérifie que le capteur Touch ID correspond aux autres composants. Si ce n’est pas le cas, Touch ID, ainsi qu’Appe Pay sont désactivés. Les clients qui ont une Erreur 53 sont encouragés à contacter le service après-vente d’Apple. »

Menace d’une class-action

Le blog iFixit explique plus en détail le problème, situé au niveau des câbles d’alimentation du bouton Home. Si ce dernier été changé par un réparateur non-agréé, un problème de synchronisation survient et badaboum, erreur 53. C’est pour cette raison que les boutiques officielles qui remplacent un écran conservent toujours le bouton originel. Il semble également que les Apple stores puissent resynchroniser une nouvelle puce dans des cas exceptionnels.

Trouver un réparateur agréé n’est pas un problème dans une grande ville. Mais à Saint-Alban-sur-Limagnole (Lozère), par exemple, le centre le plus proche se trouve au Puy, à 75 km, pour un trajet de 2h40 aller-retour. Du coup, cette guerre apparente aux boutiques indépendantes passe mal, tout comme l’absence d’avertissement de la part d’Apple. A tel point qu’aux Etats-Unis, un cabinet d’avocats étudie la possibilité d’une class-action. Car une fois l'iPhone bloqué, la seule solution semble être de faire remettre l'ancien bouton Home ou d'acheter un nouveau téléphone.

Mots-clés :