Windows 8.1, une bonne update qui ne change pas grand chose

17 contributions
Publié le 18 octobre 2013.

HIGH-TECH - L'OS de Microsoft reste plus agréable sur tablette que sur PC...

Windows 8 n'a pas été le succès qu'espérait Microsoft. Les ventes de tablettes n'ont pas décollé et celles de PC continuent de s'effondrer. Son architecte principal, Steven Sinofsky, a été mis à la porte et Steve Ballmer à la retraite. Pire, Windows 7 et XP équipent encore 70% des ordinateurs, contre moins de 10% à la dernière édition.Un an plus tard, l'entreprise veut redresser le tir avec une update majeure, disponible gratuitement en téléchargement pour les possesseurs de Windows 8. Mais malgré des ajustements salutaires, cet OS à la fois destiné aux PC et aux tablettes, au tactile et à la souris, aux vieux programmes et aux apps modernes, reste toujours aussi chimérique.

L'installation

Mieux vaut commencer par sauvegarder ses fichiers les plus importants sur un disque dur externe ou dans le cloud. Attention, passer à Windows 8.1 prend environ deux heures. Dans le détail:

  • Ceux qui sont déjà sous Windows 8 doivent se rendre dans la Windows Store pour télécharger la mise à jour ou cliquer ici. Leurs fichiers et leurs programmes seront conservés.
  • Ceux qui tournaient sous la version bêta de 8.1 doivent suivre la même procédure mais ils devront réinstaller tous leurs programmes.
  • Ceux sous Windows 7 peuvent l'acheter et la télécharger ici. Seuls leurs fichiers sont conservés.
  • Ceux sous Windows XP/Vista doivent acheter la version DVD. Aucun fichier ou programme n'est conservé, il s'agit d'une nouvelle installation.

Les améliorations

Microsoft a écouté certaines critiques. La cohabitation entre les deux univers gagne en flexibilité, notamment avec un meilleur mode multi-fenêtres. Le retour du bouton démarrer, même sans l'ancien menu déroulant, facilite la navigation et un clic droit permet d'accéder à de nombreuses fonctions d'administration. Windows 8.1 se montre surtout plus pédagogue, avec des indications distillées au fur et à mesure qui permettent aux débutants d'un peu moins s'arracher les cheveux, par exemple pour trouver comment éteindre leur PC. Du côté des apps, elles sont plus nombreuses et plus fonctionnelles (le gestionnaire d'images, entre autres). La recherche universelle via Bing est puissante et l'intégration de Skydrive permet de facilement synchroniser ses différentes machines dans le cloud.

Les problèmes récurrents

Deux univers graphiques, deux centres de réglages, deux navigateurs... Windows 8 n'a pas réglé son problème de «deux OS en un», et ils cohabitent toujours aussi mal. La navigation au clavier et à la souris reste maladroite. Faire apparaître des menus ou un aperçu en laissant une microseconde le curseur sur l'un des «coins chauds» de l'écran interrompt la fluidité de la productivité. Microsoft s'entête à forcer l'utilisateur vers son interface moderne avec des fichiers ouverts, par défaut, via des apps plein écran et pas les programmes traditionnels (images, musique, PDF). Elles sont souvent lentes lors de leur premier démarrage et presque toujours moins fonctionnelles que les programmes ou Web apps équivalents (mail, Twitter). Et dans le monde de l'entreprise, former des millions d'employés à la nouvelle interface est une arme de dissuasion massive.

Le verdict

Pour ceux qui avaient déjà fait le grand saut à Windows 8, la mise à jour à 8.1 est une évidence. L'OS dispose également de nombreux atouts pour les tablettes et les ordinateurs hybrides et tactiles destinés à remplacer un PC portable. Mais pour le grand public, l'heure de la convergence vers une seule machine à tout faire sous Windows n'a pas complètement sonné. Beaucoup préféreront une tablette sous iOS ou Android pour leurs loisirs et un PC sous Windows 7 pour la productivité.

* Philippe Berry

 
Mots-clés
Newsletter
HIGH-TECH

Recevez une fois
par semaine
toute l'actualité high-tech

publicité
publicité
publicité
publicité
Les dernières contributions

Chargement des contributions en cours

Réagissez à cet article
Vous souhaitez contribuer ? Inscrivez- vous, ou .
Confirmer l'alerte de commentaire
Annuler
publicité
publicité
Se connecter avec Facebook
S'identifier sur 20minutes.fr