«We are Data»: Le nouveau Big Brother?

INTERNET Le développeur français Ubisoft a lancé le 27 juin un nouveau site pour la promo de son jeu vidéo WatchDog qui sortira fin 2013. Sur «We are data», il est possible d’observer en temps réel, les activités de trois capitales européennes, sur une carte 3D. Fascinant…

Aude Massiot

— 

Le site Web We are Data, lancé par Ubisoft, permet d'observer en temps réel les activités de Paris, Londres et Berlin.

Le site Web We are Data, lancé par Ubisoft, permet d'observer en temps réel les activités de Paris, Londres et Berlin. — WE ARE DATA

Le développeur français de jeux vidéo Ubisoft, a lancé le 27 juin, un site Web révolutionnaire appelé «We are data», et  qui permet d’observer l’activité de trois capitales européennes (Paris, Londres et Berlin) en temps réel. «Notre objectif avec ce site est de montrer au public l’hyper-connectivité de nos sociétés, explique Emmanuel Carré, de chez Ubisoft. Toutes les données collectées sont des données publiques. C’est ça qui est extraordinaire.»

Vivons-nous dans des «villes intelligentes»?

Les développeurs d’Ubisoft ont décidé de montrer que le principe de «ville intelligente» entièrement contrôlée informatiquement n’était pas une simple utopie, mais qu’elle faisait déjà partie de nos vies. Grâce à un système innovant d’open data, ils ont réuni sur un même site Web un ensemble de données disponibles sur Internet, et les ont superposées sur la carte en 3D des différentes villes.

Ainsi il est possible de voir, en temps réel, la géolocalisation des caméras de surveillance, des relais Internet, mais aussi des personnes qui tweetent ou encore de celles qui envoient des photos par Instagram. Il est aussi possible de suivre les rames de métro qui se déplacent le long des lignes, ou encore les emplacements de bornes Velib et le nombre de vélos disponibles. Au-delà de son aspect utile, le but de ce site est d’immerger l’utilisateur dans l’«open world» de leur nouveau jeu WatchDogs, sauf qu’il s’agit ici de la réalité.

Un jeu entre fiction et réalité

Dans ce jeu, qui a rencontré un énorme succès à l’E3 –pour Electronic Entertainment Expo, le plus grand salon international du jeu vidéo – en 2013, le gamer prend le rôle de Aiden Pearce, un hacker qui grâce à son smartphone a la possibilité de contrôler n’importe quel élément de la ville de Chicago, aux Etats-Unis. Celle-ci reconstituée de manière ultra-réaliste, fonctionne comme une «ville intelligente», c’est-à-dire comme entièrement contrôlée par un système centralisé, le ctOS, que le joueur est en mesure d’infiltrer.

La récente actualité concernant les révélations d’Edward Snowden au sujet du programme secret de surveillance américain Prism, met en perspective cette idée de contrôle centralisé des données qui organisent nos vies. Comme dans le jeu WatchDogs, se pose la question de la limite entre libre circulation des données et contrôle de celles-ci. Les équipes d’Ubisoft se sont renseignées auprès d’experts de la sécurité informatique pour rendre plus réalistes les méthodes employées par le hacker dans le jeu vidéo.

L’application «We are data» sera bientôt disponible sur tablettes et smartphones, et permet en plus de se géolocaliser sur la carte interactive, et ainsi de voir tout ce qui se passe autour de soi d’invisible.

Mots-clés :