Tour de France 2022: Les Jumbo en démonstration ! Vingegaard l'emporte à Hautacam et a (presque) gagné le Tour... La 18e étape à revivre en direct

cyclisme Suivez avec nous la 18e étape du Tour de France entre Lourdes et Hautacam

Nicolas Camus, William Pereira
— 
Jumbo-Visma team's Danish rider Jonas Vingegaard wearing the overall leader's yellow jersey celebrates as he cycles to the finish line to win the 18th stage of the 109th edition of the Tour de France cycling race, 143,2 km between Lourdes and Hautacam in the Pyrenees mountains in southwestern France, on July 21, 2022. (Photo by Marco BERTORELLO / AFP)
Jumbo-Visma team's Danish rider Jonas Vingegaard wearing the overall leader's yellow jersey celebrates as he cycles to the finish line to win the 18th stage of the 109th edition of the Tour de France cycling race, 143,2 km between Lourdes and Hautacam in the Pyrenees mountains in southwestern France, on July 21, 2022. (Photo by Marco BERTORELLO / AFP) — AFP

L'ESSENTIEL

  • La 18e étape du Tour de France emmène ce jeudi les coureurs de Lourdes au sommet d'Hautacam (143 km).
  • Il s'agit de la dernière étape de haute montagne de ce Tour, et donc de la dernière occasion pour Tadej Pogacar de renverser le maillot jaune Jonas Vingegaard. 
  • Les deux hommes se sont neutralisés mercredi sur le chemin de Peyragudes, malgré le gros forcing de l'équipe UAE. 
  • Le Slovène compte toujours 2'18 de retard sur le Danois. Derrière eux, Geraint Thomas est un solide 3e à 4'56, devant Nairo Quintana (4e à 7'53), David Gaudu (5e à 7'57) et Romain Bardet (6e à 9'21).
  • Le maillot à pois est toujours porté par Simon Geschke, tandis que Wout van Aert a définitivement assuré son maillot vert hier. 
  • Tous les résultats et classements sont à retrouver par ici.

 


18h20 : On bâche

C'est l'heure pour nous messieurs dames. Merci encore d'avoir été là aujourd'hui, ça fait plais'. Demain, retour à l'ordinaire avec une étape plate comme la main. On sera encore là, évidemment, pour vous la faire vivre. Bonne soirée à tous, la bise ! 

18h18 : Allez, je vous mets van Aert pour le même prix

« Je sais que je peux être fort dans un jour de montagne, quand je suis vraiment concentré sur ça. Hier UAE a montré qu'ils étaient là, pour moi c'était le signe qu'il fallait y aller à fond aujourd'hui. On devait faire quelque chose tous ensemble. Au départ, c'était le plan, aller chercher l'étape avec Jonas. »

18h16 : La réac de Jonas Vingegaard

« Je suis très content. Il reste quand même deux étapes, dont le contre la montre, je n'ai pas encore gagné le Tour. Il faut prendre les choses jour après jour. Le maillot à pois? Ce n'était pas un objectif, mais c'est un joli bonus. J'en suis fier. Avec Pogacar, on s'entend bien, je le respecte. On a pris du plaisir je crois. On s'amusait bien aujourd'hui ». Lol ça fera plaisir à 95% du peloton. 

18h08 : Pouah les écarts ! 3'26 entre Vingegaard et Pogacar désormais, Gaudu 4e à plus de 11 minutes...




18h05 : Les mots du président de la France du cyclisme (je parle de Thibaut Pinot bien sûr)

« J'étais un peu mieux qu'hier, content de finir la montagne sur une note pas trop mal, David confirme aussi, c'était une bonne journée. Van Aert? Il est parti dès le départ, quand je l'ai vu faire le train dans l'avant-dernier col j'ai compris qu'il était dans une très grande journée. J'étais déjà content de basculer avec lui, je savais que je pourrai servir de point d'appui pour David plus tard. J'ai fait ce que j'ai pu. »

17h56 : Alors ce n'est pas un homme fort du jour, mais Manu Macron était dans la voiture de Christian Prudhomme. France 2 a retrouvé le Président sur la ligne d'arrivée.

« Une étape animée, avec beaucoup d'attaques. On a vu qui était le patron de ce Tour, il a tenu tout du long, et il a su décrocher (Pogacar) dans la montée finale. Le public était extraordinaire, on l'a vu tout au long de ce Tour. Le Tour, c'est le patrimoine des paysages et le patrimoine sportif. Il y a un attachement, parce que c'est un rite. C'est une manière de passer les vacances pour beaucoup de gens (je vous passe le petit moment pouvoir d'achat ahlala c'est cool le sport gratuit sur France TV et la question sur Paris 2024, sachez juste qu'on doit être la meilleure nation sportive au monde à terme - et bon courage). »

17h52 : On va rester un peu dans le coin pour écouter les hommes forts du jour.
17h43 : Roro Bardet sur la ligne, à plus de 6 minutes. Pinot pas longtemps avant lui... Il a fait son étape aujourd'hui Tibo mais il est tombé sur des avions qui jouaient le Tour. La mauvaise nouvelle dans tout ça, c'est qu'il n'y aura très (très) probablement pas de victoire française cette année. Pour la première fois depuis 1999, et seulement la 3e de l'histoire.
17h39 : Geraint Thomas sur la ligne, qui scelle sa 3e place. David Gaudu juste derrière lui, il va grimper à la 4e place du général le Breton c'est coooool.
17h38 : Et van Aert qui en termine tranquillou avec son petit maillot vert. Il a plus qu'à gagner sur les Champs et il aura fait un Tour correct.
17h37 : Pogacar en termine à son tour, à un peu plus d'une minute. Il se sera battu encore aujourd'hui le Slovène, il a fait tout ce qu'il a pu.
0km : C'EST GAGNE POUR VINGEGAARD !! Le Danois remporte l'étape et s'assure, sauf chute, la victoire à Paris.
1km : Vingegaard à la flamme rouge ! Là il peut savourer, il l'a gagné ce Tour le Danois !
1,5km : Merci en tout cas à Pogacar d'avoir animé cette deuxième partie de Tour. Depuis qu'il a perdu le maillot jaune, il a attaqué de partout, tout le temps. On s'est régalé.
2km : Le moment décisif de cette étape. J'en reviens pas du chantier mis par van Aert. Il a bien fait de prendre un double espresso ce matin.




2,5km : Pogacar ne s'effondre pas mais Vingegaard va trop vite devant, 35'' d'écart entre les deux maintenant. Pendant ce temps-là, Gaudu rentre Thomas, il fait une belle montée le Français.
3km : Masterpiece de la Jumbo, qui a bossé dès le km 0 pour en arriver là, offrir la victoire au Danois avec le maillot jaune sur le dos lors de la dernière étape de montagne.
3,5km : Ca y est van Aert s'écarte, c'est l'autoroute pour Vingegaard qui s'en va tout seul vers la victoire !
4km : POGACAR QUI LÂCHE !! Van Aert va trop vite pour lui !!
4,5km : Pendant ce temps-là, Gaudu a récupéré Pinot, qui va pouvoir l'aider un peu. Il a pris presque une minute à Quintana Gaudu, c'est (l'autre) bon coup du jour ça.
5km : Jonction en tête ! Kuss s'écarte et laisse van Aert emmener Vingegaard maintenant. Un trio de tête avec le maillot vert, le maillot jaune et le maillot blanc. C'est beau.
5,5km : Je comprends pas qu'on laisse pas van Aert la gagner après tout le boulot qu'il a fait sur ce Tour. Ou alors, on décide que Vingegaard a envie de se faire plaisir mais dans ce cas là ça sert à rien de laisser le Belge s'essorer.
6km : Wout van Aert qui poursuit son effort en tête, son leader est à 30'' avec Kuss et Pogi. On va faire un shifumi à la Jumbo pour savoir qui on fait gagner en haut.
7km : Pinot déjà repris par le groupe maillot jaune. Snif... On espérait au pire le maillot à pois pour lui mais non, c'est définitivement pas le Tour des Français.
7,5km : On a donc van Aert qui roule à bloc devant et Kuss qui roule à bloc en tête du groupe maillot jaune. Ok (ils appartiennent à la même équipe hein).
8km : C'est pas possible de monter si vite Hautacam et de faire dans les 3 de chaque sprint dans le même Tour... Et je parle pas des 40 échappées dans lesquelles il est allé...
8,5km : Van Aert qui met une mine ! Martinez s'accroche, mais c'est trop dur pour Tibo nooooooooooooooooon !
9km : Si Kuss continue sur ce rythme c'est mort pour la gagne devant. Il a pas de bol aussi Pinot de tomber sur des favoris qui veulent l'étape en plus du général.
9,5km : Lutsenko et Verona toujours intercalés entre le trio et le groupe maillot jaune. Complètement zappé ces deux là moi. Bon de toute façon dans 2 bornes on n'en parle plus.
10km : Allez là Gaudu qui décroche Quintana, aidé par Madouas qui s'est laissé décroché. Il peut monter à la 4e place du général le petit Breton !
10,5km : 30'' perdues déjà par le trio, ça va être très juste pour tenir jusqu'en haut sachant les pourcentages qui attendent les coureurs.
11km : Pinot qui demande de l'aide, Martinez fait ce qu'il peut. Van Aert tranquille en 3e position, il bouge pas parce que derrière c'est Kuss qui fait le tempo. Impossible de dire jusqu'où il peut aller van Aert, ça se trouve il va gagner cette étape alors qu'il a attaqué au km 0 et fait un boulot monstre toute la journée. Il sait tout faire, c'est un surhomme le Belge.
12km : Tibo qui fait le forcing dès le pied, ALLEZ MON GARS C'EST LA DER AUJOURD'HUI ON EST AVEC TOI.
12,5km : Madouas bien campé dans le groupe maillot jaune, solide encore aujourd'hui Valentin. Gaudu et Quintana sont à 40'' derrière.
13km : Hautacam, c'est 13,6km à 7,8% de moyenne, avec surtout des rampes très très dures dans la seconde partie de la montée. De quoi bien s'amuser.
14km : Les trois hommes de tête arrivent au pied d'Hautacam, dernier col de ce Tour, et quel col ! Avec TIbopino qui joue la gagne en plus, miam miam.
17km : Van Aert ne passe plus de relais en tête. Il doit estimer qu'il en a assez fait (alors qu'il roule sans l'aide de personne depuis 80 bornes, il abuse).
19km : Conséquence de cette chute, le groupe Geraint Thomas (avec les deux équipiers du maillot jaune Kuss et Benoot) est en train de rentrer sur les deux leaders du général. A peine dix secondes entre les deux groupes. Et toujours 2'05 pour les trois hommes de tête.
20km : La presque chute de Vingegaard et la vraie chute de Pogi comme si vous y étiez.






22km : Pogacar qui appelle sa voiture, c'est tout bon pour les échappés ça en tout cas puisque les deux mobylettes vont ralentir un peu. On y croit pour Tibo !
24km : 1’40 d’avance pour Van Aert sur « Pogagaard ». Pinot est toujours dans le coup devant.
27km : Vingegaard attend Pogacar oh quelle bromance j’ai envie de verser une larme. La petite poignée de main après. Je les aime bien ces jeunes.
28km : C’EST POGACAR QUI CHUTE FINALEMENT! Rien de grave, il prend trop large et tombe au ralenti mais c’est terrible pour l’ami Tadej. Les astres ont choisi leur favori !
30km : Oooooohhhhhh Vingegaard a failli partir à la faute dans la descente! Pogacar lui fait absolument tout. Sauf là, le Slovène, se ravitaille un peu quand même. Faudrait pas faire une fringale à Hautacam
32km : Le tandem de leaders du Tour n’est qu’à 1’35 de Van Aert au sommet, c’est dire à quel point Pogacar roule fort.
33km : Van Aert qui prend les points de la montagne en sprintant alors qu’il a fait toute la montée comme un bœuf face au vent. Cet homme est un MONSTRE.
33km : Des nouvelles de Bardet. Le Français a complètement explosé. Sa forme des derniers jours ne laissait augurer rien de bon.
34km : Benoot rattrapé et lâché! Vingegaard n’a plus que Van Aert devant. Pogacar est fort, très très fort.
35km : POGACAR ATTAAAAQUE ENCORE! Gros braquet, Vingegaard met du temps à rentrer mais y parvient assez facilement quand même. Et le pauvre Geraint Thomas déposé comme un colissimo
35km : Pendant ce temps devant, Van Aert martyrise Pinot et Martinez, incapables de relayer le Belge.
36km : ATTAQUE DE GERAINT THOMAS! Oh celle-là elle sort de nulle part. 3e au général mais assez loin de Vingegaard, qui fait quand même rouler Sepp Kuss. Ils veulent rendre chèvre le Danois.
36km : Gaudu a rattrapé Quintana, il n’y a que 4 secondes entre les deux hommes au général. Ça sent bon pour le Français et son objectif top 5
37km : Regroupement dans le groupe maillot jaune. ET ATTAQUE DE POGACAR QUI EN REMET UNE COUCHE! Mais Vingegaard est TEEEEELLEMENT FORT. Il le suit assis sur la selle.
38km : Pogacar en fâcheuse posture. Vingegaard le suit et devant, s’il rentre trop vite sur tout le monde, il va croiser Benoot et Van Aert. Parlant Jumbo, Kuss est remonté sur le tandem Pogacar-Vingegaard. L’équipe du maillot jaune est en train de gagner la partie d’échecs.
38km : ATTAQUE DE POGACAR! Vingegaard suit. Oh cette fin d’étape s’annonce folle. Devant, Pinot est avec Van Aert et Felipe Martinez
40km : Pouah Van Aert qui fait exploser tout le monde à l’avant, il est très fort le Belge. Coureur tellement complet…
41km : C’est parti pour le show Brandon McNulty dans le peloton! Le train de Pogacar est lancé
43km : C’est parti pour le col de Spandelles, classé en première catégorie
44km : Nooooon Pinot distancé dans la descente avant le col de Spandelles. Il va falloir être très solide dans la montée pour rattraper ça.
48km : Pogacar fait la descente à fond, Vingegaard le suit comme son ombre. Pas facile à canaliser, le Slovène
50km : Les équipes comme Arkea qui jouent à fond la carte d’une place d’honneur au général sont d’après l’équivalent de celles qui, au foot, se battent pour jouer la Ligue Europa Conférence
53km : Mentjes coince, 1’30 de retard sur la tête. Alors que derrière, les Jumbo-Visma contrôlent le tempo. 4’ d’écart entre la tête de course et le groupe maillot jaune.
59km : Info 20 Minutes: ça va vite dans la descente, j’ai le vertige sur mon canapé. Mentjes aussi: le grimpeur a perdu de précieuses secondes sur le groupe de tête dans la descente et reste intercalé à une minute.
62km : Pendant ce temps, j’écris n’importe quoi sur Twitter




66km : Ciccone prend les 20 points au sommet de l’Aubisque devant Pinot, qui n’a pas vraiment sprinté. L’Italien n’est plus qu’à 3 points de voler le maillot à pois à Geschke.
67km : Van Hooydonck fait le tempo en tête de peloton. Je le préférais en tireur de coups francs.
68km : Encore deux bornes d’ascension, le peloton en a bientôt fini avec l’Aubisque. Mentjes est à 1’ du groupe de tête. Parti dans un numéro de soliste, il gratte du temps sur des coureurs comme Gaudu au général
70km : Avec tout le respect que j’ai pour Geschke, le Tour de France mérite un maillot à pois plus fort que ça.
71km : Pas une avance vraiment significative pour le groupe Van Aert-Pinot, composé de 17 hommes. Aucun doute sur le fait que des coureurs dans ce groupe soient capables d’accélérer, mais ça peut aller tellement vite derrière que 2’ c’est vraiment pas dingo.
72km : Mais oui j'avais raté ça parce que je me focalisais sur Geschke (qui s'est fait reprendre par le groupe maillot jaune depuis) et aussi parce que je faisais autre chose mais Thibaut Pinot est revenu sur le groupe de tête avec quelques compagnons, dont Mas et Mollema ! Allez là.
73km : Ca commence à écrémer dans le peloton, mené par Sepp Kuss pour la Jumbo. Pogacar est un temps passé en tête, Quintana avant lui. Y'a déjà plus grand-monde qui suit le rythme à l'arrière.
75km : Hey, le groupe Geschke-Pinot qui n'arrive pas à rentrer, bien au contraire. Ils sont à 48'' désormais, alors que le peloton est lui toujours à 1'10 de la tête de course. Ils vont le regretter ce départ à contre temps.
76km : Les Quick Step qui font se faire un petit clm par équipe à l'arrière pour ramener Jakobsen dans les temps. Vivement les Champs pour le sprinteur danois.
78km : Un petit point sur la course, au moment où ça se tasse enfin un peu.
  • Un groupe de 29 (Madouas, Jungels, van Aert, Uran, Bonnamour, Cosnefroy...)
  • Un groupe de 10 (Geschke, Pinot, Mas, Mollema...) à 18''
  • Le peloton à 1'12
  • Les mecs qui vont passer une sale journée à déjà très loin
79km : Boarf, une petite grimpette du dimanche matin, pas plus.




80km : On va attendre un peu avant de s'enflammer pour Tibo, on a vu ce que ça a donné hier. Il faisait trop de peine d'ailleurs à l'arrivée le petit prince de Melisey, en disant qu'il servait à rien pour son équipe (littéralement). ON PEUT PAS TE LAISSE DIRE CA TIBAUT T'ES LE MEILLEUR. Ne l'oublie jamais.
81km : Ah tiens, Geschke qui part en contre dès le pied, avec une petite dizaine de coureurs dans la roue dont Pitcock, Pinot, Simmons et Latour.
82km : Col historique du Tour, qui a dû être grimpé 60 fois. Très dur, et surtout très très long. Le bas n'est pas très pentu, mais ensuite c'est entre 8 et 10% pendant 10 kilomètres.
83km : Top à la vachette pour le col d'Aubisque. 16 bornes de montée, come on !
84km : Van Aert qui fait l'effort pour passer en tête au sprint intermédiaire. Relax Wout, 234 points d'avance sur le deuxième au classement pour le maillot vert, ça devrait le faire (en vrai il est déjà certain de l'avoir sur les Champs depuis deux jours).
86km : Les Cofidis qui viennent filer un coup de main aux Quick-Step. Franchement, je me demande comment il a fait pour louper le bon coup Geschke, quand on sait que Groenewegen est devant.
88km : 49,6 km/h de moyenne sur la première heure de course, alors qu'il y avait un peu de relief. La boucherie. Dans 5 kilomètres c'est le pied de l'Aubisque, ça va légèrement ralentir la cadence.
90km : On va voir maintenant comment ça va s'organiser, parce que quand on est autant devant, y'a forcément des passagers clandestins. Parmi les plus motivés à rouler en tout cas, Benoot, Madouas et les EFE (Bettiol et Rutsch notamment). 20'' d'avance sur un peloton où les Quick-Step se sont mis à la planche. Ils ont personne devant, fallait le faire quand même.
93km : Bon, un énorme groupe de 36 coureurs devant, je vais pas vous faire l'inventaire mais en plus des coureurs que j'ai cité tout à l'heure, on retrouve Madouas, Jungles, Konrad, Uran, van Aert, Woods, Gallopin, van Baarle, Cosnefroy..
96km : Aie aie aiiiiiiiiiiiie Bauer qui se retrouve à terre sur un rétrécissement lààààà les voitures ont freiné fort devant, il a pas eu le temps de s'arrêter. Pas content de le Néo-Z, et on le comprend.
98km : 28 coureurs devant + 5 en train de revenir, le tout à peine 15'' devant le peloton. C'est N'IMPORTE QUOI ce début d'étape les gars.
100km : Une grappe de 9 est en train de rentrer, plus deux en chasse patate derrière, mais ce n'est toujours pas assez et le peloton reste secoué de partout. si ça s'organise devant ça peut le faire, quand même.
101km : Mais ce n'est toujours pas la bonne, puisque derrière certaines équipes ne sont pas d'accord. Ca roule à balle depuis le départ, c'est fou !
103km : Ils sont 16 là à être sortis, dont Jorgenson, Bettiol, Benoot, Bonnamour, Mohoric, Cattaneo (et Groenewegen, lol).
105km : Allez, ça repart, mais ça reste toujours aussi peu clair. Cette étape n'a pas encore trouvé son scénario.
108km : Personne ne relance vraiment, petit moment d'accalmie où chacun se demande à quoi bon, finalement ? Et pourquoi je m'inflige ça ? Comment j'en suis venu à grimper des trucs impossibles en vélo pendant 5 heures chaque jour ?
110km : C'est le boxon là, les Cofidis ont roulé à balle avec Benjamin Thomas en tête, y'a eu une cassure dans le peloton dans laquelle se trouvait Gaudu mais pas Vingegaard ni Pogacar, du coup ça a réagi derrière. Résultat, regroupement général, il n'y a plus personne devant.
114km : C'est les Cofidis qui roulent en tête de peloton. Sûrement pas très heureux de voir l'échappée partir sans Geschke, qui défend son maillot à pois. En même temps, on l'a pas trop vu essayer l'ami Simon.
117km : Alors qu'un petit groupe de 6 a fait le premier break depuis le départ. On y trouve Laporte (coéquipier de Vingegaard), Leknessund (déjà à l'avant hier), Matthews (vainqueur à Mende), Dewulf, Bissegger et Wermeerch. Ils ont 25'' d'avance.
120km : Et comme d'hab, n'hésitez pas dans les com' si vous avez des questions, des remarques ou des pronos à partager. Je suis là pour vous servir.
123km : Ah oui, j'ai oublié de vous dire. Pas de Chris Froome au départ ce matin, pour cause de Covid. Erviti et Caruso sont out aussi.




125km : Au tour de Laporte maintenant d'essayer de sortir. On veut VRAIMENT mettre un mec à l'avant du côté de la Jumbo, après la journée d'hier où Vingegaard s'est retrouvé seul assez tôt.
126km : Et puis aussi, si vous ne l'avez pas vue, la séquence avec Jakobsen qui s'arrrrrrache dans la dernière rampe de Peyragudes pour terminer dans les délais. Ses équipiers Sénéchal et Lampaert étaient là sur la ligne pour l'encourager, tout comme quelques membres du staff de la Quick-Step. C'était beau (et en plus ça finit bien).



127km : Un peu de lecture avant qu'on ne rentre dans le dur de cette étape. D'abord, une petite ode aux équipiers, dont on ne parle pas souvent dans l'ombre de leurs leaders mais qui ont été les grands hommes de l'étape d'hier, entre Bjerg et McNulty pour Pogacar et Madouas pour Gaudu (entre autres).



130km : Allez, van Aert finalement repris par une grappe de coureurs qui tentent de relancer, quelques mètres devant le peloton. Il y a 60 bornes de vallée avant de se retrouver au pied de l'Aubisque (plus que 45 déjà). Pour sortir et creuser l'écart, c'est maintenant que ça se joue !
133km : C'est très nerveux là en tête de peloton. EFE relance avec Bettiol et Uran, intéressés eux aussi par l'échappée. Van Aert sur le point de se faire joindre par Pollitt et Teuns à l'avant pour former un solide trio.
136km : On est donc dans le tout début d'étape, et comme d'hab ils sont nombreux à essayer de sortir pour prendre de l'avance avant que ça grimpe. Côté Jumbo on applique la même tactique que l'autre jour vers Foix, avec Wout van Aert parti très tôt pour servir de point d'appui à Vingegaard plus tard si besoin.
138km : Etape assez courte aujourd'hui, avec 143 km au total. Trois cols à grimper, dont l'Aubisque et Hautacam en HC. Entre les deux, l'inédit col de Spandelles, qu'on prendra le temps de découvrir. Il a l'air bien sympa aussi celui-là (du moment qu'on essaie pas de le faire à vélo...)
13h42 : On est lààààààààààà

C'est parti depuis même pas 5 bornes, c'est déjà l'heure pour nous de prendre l'antenne. La dernière étape de montagne de ce Tour, on en profite ! 

9h30 : Les enjeux de la course

C’est maintenant ou jamais pour Tadej Pogacar ! Le Slovène, qui ne pourra pas reprendre beaucoup de temps à Jonas Vingegaard sur le contre-la-montre plat comme la main de Rocamadour, doit tout miser sur cette dernière étape de haute montagne pour tenter de renverser le maillot jaune. L’équipe UAE, bien que diminuée, a réussi à essorer toute la formation Jumbo-Visma mercredi mais Vingegaard, lui, n’a rien concédé. C’est aujourd’hui, sur les pentes de l’Aubisque, du col du Spandelles puis lors de l’arrivée au sommet d’Hautacam que Pogacar va mettre ses dernières forces dans la bataille. Ça promet !

>> Rendez-vous ici même vers 13h30 pour suivre cette étape décisive en quasi-intégralité…