Tour de France : Kamna s'impose à Villard-de-Lans... Roglic reste en jaune... Revivez la 16e étape...

LIVE Le peloton attaque la dernière semaine par de la moyenne montagne

W.P.

— 

Kamna a été le plus fort dans la dernière descente.
Kamna a été le plus fort dans la dernière descente. — Christophe Ena/AP/SIPA

0km: Attaque de Pogacar à 500m et finalement c'est Miguel Angel Lopez qui part et va gratter deux ou trois secondes. 

0km : Le peloton sous la flamme rouge, les Jumbo ont repris le lead. Mais Pogacar monte ses ambitions en faisant rouler un équipier. 

0km: Oui Pogacar qui est emmené par De la Cruz! Il en a rien à battre! Les UAE impriment le tempo. 

0km : Je sens qu'il va se passer walou dans cette dernière montée du peloton.

0km: Le peloton est à six bornes de l'arrivée, ça roule au train des Jumbo-Visma...

0km: Carapaz arrive en deuxième position à plus d'une minute. On attend maintenant Reichenbach, Alaph' et Pacher... Et le peloton, à dix minutes. Pogacar va-t-il essayer de gratter quelques secondes dans la dernière montée? 

0km: Victoire de Lennard Kamna!!! 

1,5km : Mais dites-lui de ralentir, il a course gagnée le bonhomme. Plus d'une minute d'avance et il continue d'envoyer du bois. 

2km: Terrible quand même pour Carapaz qui s'est fait avoir comme un bleu au sommet de l'avant-dernière montée après avoir fait exploser (presque) tout le monde. 

5km: L'Allemand arrive à Villard-de-Lans. Il aura une petite ascension de deux bornes classée en 3e catégorie pour terminer, mais rien qui soit trop compliqué pour le coureur de la Bora. 

8km: Il fait belle impression, Kamna. Il dégage la même puissance que moi quand je suis lancé sur la rue de Rivoli.

11km: Je vois pas trop comment la victoire pourrait lui échapper à ce bon vieux Kanma. Il est bien, la fin lui est favorable...

12km: Il se passe absolument rien dans le peloton, qui pense déjà à la Loze. cétait prévisible. 

15km: 25" d'avance pour Kamna sur Carapaz! Il s'envole vers la victoire.

18km: Ca fait plaisir de savoir que ce soir à 20h40 il y a un si grand soleil. 

20km: Kanma passe en tête au sommet, il va essayer de faire la descente. Carapaz a déjà plus de cinq secondes de retard, Julian va devoir faire une excellente descente pour rentrer. ET OUI, C'EST LA QU'IL FAUT LANCER LA PUB. BIEN VU FTV. ARGHHHH!!!

20km: Pendant ce temps à Vera Cruz, Guillaume Martin et Edet repris par le peloton Jumbo Visma. Merci pour ce moment vraiment très utile. 

21km: Regroupement puis nouvelle attaque fulgurante de Carapaz qui lâche cette fois-ci Alaph'! Kanma suit mais il est bien seul. 

22km: ATTAQUE DE CARAPAZ!!! Seul Julian peut suivre!!

22km: Alors que Guillaume Martin et Nicolas Edet sont partis seuls devant le peloton pour gratter quelques secondes. 

23km: C'est dur pour Pacher qui cède un peu de terrain au quatuor... Allez, tiens bon mon gars. Plus que trois bornes avant le sommet.

24km: Quentin Pacher rattrapé en tete de la course. Ils sont donc cinq devant. 

25km: Quatre coureurs se détachent derrière Pacher. Carapaz, Reichenbach, Alaphilipe et Kanma. 

26km: Noooooon Pierre Rolland lâché!!!! Pas ça, pas maintenant...

27km: Bon, il a l'air de se marrer avec son DS, s'appuie contre la voiture Ineos. C'est pa snon plus la grande agonie. Mais on s'interroge, forcément. 

27km: Bernal a l'air vraiment en souffrance. Il prend sa musette. S'il est dans cet état demain, je ne vois pas comment il pourrait ne pas abandonner.

28km: Contre de Carapaz, Amador aussi est parti. Ca accélère derrière Pacher!

29km: Bernal lâche en même temps que Bennett... Ca y est. Quelle image quand même.

29km: Bernal s'étire le dos à l'arrière alors que le peloton est encore sur du plat. Si ça accélère un peu, il n'y survivra pas. 

30km : Encore dix bornes d’ascension. Le profil de la montée.

 

32km: Il a déjà 30 secondes d'avance le coquin Pacher!

34km: Et c'est évidemment à ce moment précis que France 2 envoie la pub. 

35km: Attaque de Pierr... Quentin Pacher! Ils ont le même maillot donc on y a presque cru. Il est costaud, l'autre Français de la B&B présent dans l'échappée. 

41km: On s'approche dangereusement de la montée de Saint-Nizier, depuis Sessins, classée en première catégorie.

43km: Notre grand raïs a parlé. Pour lui, la victoire se jouera entre Carapaz et Kamna. Il ne croit pas aux bonnes jambes de Rolland ni à celles d'Alaph. C'est un point de vue qui se respecte. 

45km: Les 23 de devant ont fait la moitié du plat précédant la montée la plus dure de la journée. 

53km : Une pensée évidemment pour tous les sptinteurs qui vont souffrir cette semaine. Mais une pensée en humour, toujours. 

 

55km: Le peloton roule au train, RAS. On vient de passer le point de ravitaillement. Moi aussi, je grignotte un petit truc. Après, ça sera trop tard. 

63km: Attendez, j'ai dit une bêtise, Rolland et Cosnefroy sont déjà à égalité au classement de la montagne. Le leader de B&B y est presque! Plus qu'un petit point. 

66km: On entre dans la zone de dodo pendant 30 kilomètres avant l'avant-dernière montée. Alors que le peloton pointe à 11'40. 

69km: Du coup Pierrot n'est plus qu'à cinq longueurs de Benoît Cosnefroy. Il n'a plus qu'à se présenter en tête au sommet de la montée de la montée de Saint-Nizier pour piquer le maillot du coureur d'Ag2r. 

70km: Attaque de Pierre Rolland!! Il part gratter cinq points de plus. Road to maillot à pois. 

72km: Bernal à l'arrière du peloton...

72km: Allez on est dans la Côte de (Maurice) Revel (2e cat). 

74km: Le groupe Sicard va recoller, il n'est plus qu'à 20 secondes. C'est Neilsson Powless qui fait l'effort pour faire la jonction. Alors qu'Alaphilippe change à nouveau de vélo...

77km: Petit incident mécanique pour Juju Alaph, mais il revient rapidement dans le groupe de tête. 

 

82km: Le duo Rolland-Roche se relève, l'échappée se reforme. 

85km : Dix minutes d'avance pour le peloton. Pour une fois que la Jumbo fait dodo derrière...

90km: On espère que Pierre Rolland saura garder son calme sur le tir couché à Villard-de-Lans

 

94km: Des nouvelles du groupe fantôme en chasse-pomme de terre, il se trouve à 40 secondes des poursuivants et à une minute du duo de tête. 

96km: Rolland et Roche en tête au col de Porte, 25 secondes d'avance sur l'échappée. 

97km: Egan Bernal n'a pas l'air au top... On attend d'en savoir plus mais il parle avec son DS apparemment. 

98km: Accélération de Piere Rolland à une borne du sommet! Il vise le maillot à pois.

100km: Petit point sieste

La météo du dodo du jour. Deux options. Vous pouvez tenter une sieste dès maintenant, l'échappée est déjà formée et a beaucoup d'avance. Ou alors, vous voulez voir toutes les montées et dans ce cas vous attendez les 25 bornes de vallée entre les 100 et 125e kilomètres. Et si vous êtes vraiment d'immenses feignasses, vous commencez maintenant et vous réveillez à la 125e borne. 

101km: Il reste un groupe intercalé à une minute où l'on retrouve notamment Nieve. La définition même du purgatoire. 

104km: Ah oui le peloton a bien levé le pied là. Ils sont pointés à sept minutes, les mecs reculent. 

107km: Première ascension digne de ce nom, le col de (Richie) Porte, classé en deuxième catégorie. 

109km : Pierre Rolland est en train de rentrer sur le groupe de tête! Il est costaud Pierrot, on aime le voir comme ça. 

111km: Un groupe de quatre ou cinq coureurs vient de sortir du peloton. Il y en a partout sur la route. Pierre Rolland est par exemple lui -même intercalé entre ce petit groupe de contre et l'échappée d'une grosse quinzaine de coureurs où l'on retrouve notamment Wawa Barguil, Alaph' et Quentin Pacher.

14h30: Allez je lance le live! Une mauvaise nouvelle d'abord, David Gaudu a abandonné la course...

 

Et un autre papier, que dis-je, une ôde à la première heure de course, où l'on se bat sans relâche pour prendre la bonne échappée, pafois en vain. Un véritable récit poétique - écrit par mon boss donc je suis obligé de dire que c'est super bien, eh oui, voilà où on arrive pour garder son job en 2020... (smiley triste).

 

Lol à part, on a de la lecture pour vous avant le départ réel du live. A commencer par le Français le plus offensif du peloton, qui en a d'ailleurs marre d'être réduit au fameux slogan : « ATTAQUE DE PIERRE ROLLAND ». 

 

L'étape anticipée : première heure nerveuse cadenassée par la Bora de Sagan pour le maillot vert. Comme d'habitude, le Slovaque joue le sprint à fond mais se fait doubler par Matteo Trentin à dix mètres de la ligne dans ce qui constitue le meilleur running-gag de ce Tour 2020. Après ça, on laisse partir des coureurs loin au général, dont Alaphilippe, Rolland et Cosnefroy, dont le maillot à pois ne tient plus qu'à un fil  - Pogacar est à deux points. Avec eux, toujours les mêmes Soler, Hirschi, Herrada, Powless, Skujins, De Gendt et compagnie. Malgré les bonifs au sommet de la montée de Saint-Nizier, les leaders laissent filer et montent au train pour une fois humain de la Jumbo-Visma, mais malgré tout trop soutenu pour Pinot, largué dans la seule grosse difficulté de la journée. « Mes chèvres me manquent », concèdera-t-il à la fin de l'étape. L'enfer continue pour la France du vélo puisqu'Alaphilippe manquera une fois de faire le jump dans la roue du futur vainqueur, en l'occurrence le formidable De Gendt, qui signe son troisième succès en carrière sur le Tour. 

Nous y voilà ! Le peloton attaque la troisième et dernière semaine du Tour de France. Dimanche, on sera sur les Champs et on saura qui de Roglic ou Pogacar paradera en jaune dans la plus belle ville du monde. Avant l’étape reine de mercredi, avec pour point culminant l’arrivée au col de la Loze, les coureurs vont se farcir une étape de moyenne montagne. Au programme, très peu de plat et aussi peu de montées qui font vraiment mal. Pas sûr que les favoris fassent les clowns dès aujourd’hui vu la monstruosité de l’enchaînement Madeleine-Loze qui les attend mercredi. Mais sait-on jamais. On n’est jamais à l’abri d’une attaque de Tadej Pogacar.

>> Le départ réel du live à 14h30