Roland-Garros : Fans de «Plus belle la vie» ou des serres d’Auteuil, on a rencontré les haters du tournoi parisien

TENNIS «20 Minutes» vous raconte le quotidien des gens qui ont une dent contre le Grand Chelem parisien…

J.L.

— 

Dédé et Novak à l'entraînement Porte d'Auteuil.
Dédé et Novak à l'entraînement Porte d'Auteuil. — Christophe Ena/AP/SIPA

De notre envoyé spécial,

Vous aimez le tennis ? Vous adorez Roland ? Grand bien vous fasse, nous aussi. Mais avant que l’orgie de matchs ne commence, ayons tous une pensée émue pour ces gens qui s’apprêtent à vivre l’enfer pendant 15 jours. Des opposants au projet d’agrandissement jusqu’aux malheureux bacheliers, tous ont leurs raisons, plus ou moins sérieuses, de vomir le Chatrier et de honnir le Suzanne-Lenglen. 20 Minutes s’est intéressé à cette communauté qui s’apprête à s’enfermer dans une cave jusqu’au 11 juin.

Les plus chauds > Les opposants au projet d’agrandissement du site

Entre les détracteurs du nouveau Roland-Garros et la FFT, le petit jeu dure depuis des années, à coups d’appels et de référés devant toutes les juridictions possibles. L’objet de la discorde ? Le fameux court n°1, réinstallé dans le Jardin des serres d’Auteuil, un site classé aux monuments historiques attenant au site du tournoi. Dernier épisode en date, la validation du permis de construire par le tribunal administratif en février, quatre mois après une décision semblable du Conseil d’Etat. Depuis, les pelleteuses s’affairent, au grand désarroi de Philippe Toussaint, le président des Vieilles maisons de France, qui fait partie des opposants au projet.

« L’organisation se dépêche de faire son affaire pour que ça devienne irréversible. Nous, on ira jusqu’au bout, même si on a l’appareil d’Etat contre nous. Le Premier ministre de l’époque [Manuel Valls] qui est allé contre l’avis de sa ministre de l’Environnement, la mairie de Paris, qui essaie d’asseoir la crédibilité de la candidature de la Ville aux JO sur le respect de l’environnement et qui fout en l’air les serres pour avoir la paix… Moi j’aime le tennis, c’est un sport que j’apprécie, mais je ne suis pas près de mettre les pieds à Roland-Garros. C’est consternant de voir comment ce dossier est mené depuis le début ».

 

Les plus choyés > Les riverains du boulevard d’Auteuil

Eux ont parfois des envies de meurtre quand ils veulent se garer pendant la quinzaine, encore qu’il ne fallait pas choisir d’habiter à quelques dizaines de mètres du Parc des Princes, du stade Jean Bouin et de Roland Garros pour être tranquille. Cela dit, rassurez-vous, la plupart des résidences du coin, que 99 % des Français ne peuvent pas se payer même en rêve, ont presque toutes des parkings privés.

Le bon plan voisinage
Le bon plan voisinage - Capture d'écran/Twitter

 

Et puis le tournoi sait cultiver des relations cordiales : Jean-Claude, venu supporter Paul-Henri Mathieu avec son fiston pour les qualifs, nous parle d’un plan en or massif. Des quotas de places réservés par l’organisation p our célébrer la fête des voisins comme il se doit. Lui n’en a pas eu cette année, mais « le petit vieux du RDC en a eu deux », croit-il savoir. Sur le Central, vendredi 2 juin. Si ce n’est pas un bon moyen d’acheter la paix sociale, on ne s’y connaît pas. D’autant que les riverains ont déjà droit à leur journée porte ouverte en septembre. C’est à vous donne des envies d’être riche et d’habiter dans le XVIe.

Les plus touchants > Les fans de Plus belle la vie

C’est une communauté aux usages étonnants mais non moins respectables. Les fans de Plus Belle la Vie, qui ne supportent pas de rater leur épisode de 20h20 sur France 3 A CAUSE DE CE P %%%%% de TENNIS de M §§§§§§§§ !!!!  Figurez-vous qu’il existe un forum ouvert en 2009 qui compte, tenez-vous bien….204 pages d’échanges sur le sujet. Le ton a un peu changé avec les années et la mise à disposition des épisodes gratuitement sur le site de France Télé, mais on n’a pas résisté à vous copier/coller quelques extraits savoureux, fôtes d’ortografe comprises.

« Purée ils arrete pas de dire qu il y a pleins de fan de plus belle la vie mais ils ne les respectent meme pas on devrais tous faire greve de plus belle la vie une semaine pour que l audiance baisse la ils comprendrais »

« Je ne sais qui est responsable, mais hier soir on nous a sucré la diffusion de Zorro, ça commence à bien faire, je sens que je vais déposer une machine infernale dans les studio de FR3 »

« Vous nous faites C H I E R avec votre tennis de M E R D E !! Sport de bobo S O D O M I T E S !! on en a rien a foutre c’est nul sent intérêt c’est une sport qui en devrais même pas exister !! picétout !!»

Bonus : Ce montage digne des plus grandes œuvres de la maison.

Le gars qui a fait ça est un génie
Le gars qui a fait ça est un génie - Capture d'écran/France3

 

Bonus bis : Sur le nouvel espace forum de France TV, il y a carrément un bandeau déroulant avertissant des « risques de diffusion perturbées pendant Roland-Garros », comme si on parlait d’un avis de tempête sur le New Jersey. Absolument divin.

Attention alerte orage sur les fans de PBLV
Attention alerte orage sur les fans de PBLV - Capture d'écran/France3

 

Les plus impuissants > Les patrons de boîte

Alors nous, ça va, c’est plus ou moins notre boulot de mater les matchs au bureau. Mais pour tous les autres dont la feuille de paie ne dépend pas du nombre de stats sur leur site pendant Roland-Garros, il faut hélas vivre sa passion cachée, et de préférence ailleurs que sur son poste de travail, pour deux raisons majeures.

La première : Vous pouvez vous faire virer. En 2013, par exemple, la cour d’appel de Bordeaux a jugé que l’écoute à la radio de matchs de la coupe du monde de football 2006 rendait impossible le maintien du salarié dans l’entreprise et constituait une faute grave.

La seconde : Vous faites planter les serveurs de la boîte. (et l’ordi des honnêtes de gens qui répondent VRAIMENT à leurs mails de boulot). Sachez en effet que ce petit caprice sur le streaming de France TV pour mater le match entre Borna Coric et Feliciano Lopez bouffe allègrement la moitié de la bande passante du réseau de TOUTE l’entreprise. Jean-Yves risque de gueuler à la compta.

A lire aussi : Roland Garros, la plaie des entreprises bientôt de retour

PS : Attention, le coup du pépin de santé pour aller bronzer sur le Lenglen est aussi à déconseiller. On n’est jamais à l’abri d’un réalisateur taquin ou d’un coup de soleil trop voyant. On connaît des gens qui connaissent des gens qui ont reçu un avertissement pour s’être fait gauler avec une pancarte de Nadal entre les mains un jour de maladie très grave.

 

Les plus inventifs > Les bacheliers

Que celui qui n’a pas connu ce démon intérieur se dénonce. Roland ou ce chapitre éco sur la relance Keynésienne ? Vraiment j’hésite. Allez une demi-heure de tennis et puis j’arrête (lol). Chacun sa méthode pour ne pas plonger totalement dans l’échec scolaire, puis le chômage, l’alcoolisme, le célibat, Michel Drucker le dimanche et ainsi de suite jusqu’à la mort dans d’atroces souffrances. De nos quelques interlocuteurs expérimentés sur le dossier, on a retenu quatre méthodes différentes

  • « Ne pas mettre le son sauf pour les fins de sets » [Pourcentage d’efficacité = 20 %]
  • «Réviser pendant les publicités » [Pourcentage d’efficacité = 5 %. Le temps d’aller pisser et de manger un Prince, le jeu a déjà repris]
  • « Ne regarder que les matchs des Français pour avoir la 2e semaine de libre » [Pourcentage d’efficacité = 30 %. Contrairement aux idées reçues, rares sont les années sans un Français en quarts de finale, au moins].
  • « Se lever très tôt le matin pour regarder le tennis à partir du début d’après-midi » [Pourcentage d’efficacité = 0 %. Personne n’a jamais vu un ado se lever avant 10h du matin]

 

Notez que BNP Paribas, le sponsor historique du tournoi, s’est pris d’amour pour ce public particulier en proposant depuis deux ans l’opé #ReviseAvecRG. Un professeur et un commentateur sportif répondent aux questions des lycéens sur une page internet dédiée, en essayant de lier tennis et bachotage. « L’an passé, il devait bien y avoir 3000 connexions par jour, raconte un participant. Bon, certains professeurs jouaient le jeu plus que d’autres. En maths, par exemple, faire un exercice de probabilités en partant d’un match de Djokovic, c’est facile ». Enfin, ça l’était. Le Serbe se met à perdre beaucoup trop souvent ces derniers mois.