Roland-Garros : Jauge, pass sanitaire, « night sessions »… Quel tournoi pour le public ?

TENNIS Roland-Garros accueillera des spectateurs, mais pas dans n'importe quelles conditions

William Pereira

— 

Roland-Garros se fera avec du public
Roland-Garros se fera avec du public — Alessandra Tarantino/AP/SIPA
  • Gilles Moretton, président de la Fédération française de tennis, Amélie Oudéa-Castéra, directrice générale et Guy Forget, à la tête de Roland-Garros, ont tenu une conférence de presse ce mercredi.
  • Au menu : les nouvelles normes sanitaires auquel doit répondre l’édition 2021 du tournoi qui se tiendra du 30 mai au 13 juin pour accueillir le public.
  • Entre zonage, jauges et pass sanitaire… 20 Minutes fait le point sur une organisation qui est encore plus compliquée qu’elle en a l’air.

Du public à Roland-Garros en 2021 et un encadrement de fer pour répondre aux normes sanitaires. Voilà ce qu’il faut retenir en priorité de la conférence de presse tenue mercredi par Gilles Moretton, Président de la FFT, Amélie Oudéa-Castéra, directrice générale et Guy Forget, directeur du tournoi qui se tiendra du 30 mai au 13 juin. Une quinzaine en deux temps, avec une première semaine limitée par une jauge à 35 % puis une fin de tournoi avec 65 % de public dans le stade grâce à l’autorisation gouvernementale de remonter le plafond de la jauge. Ça a l’air compliqué comme ça au premier regard et ça l’est encore plus en creusant un peu. Mais pas de panique, on est là pour tout vous expliquer.

Roland-Garros divisé en six zones

Petite précision vitale à la compréhension du schmilblick en préambule. Roland-Garros sera réparti en six zones, ou, pour reprendre le terme technique, six établissements recevant du public en plein air (dits ERP-PA) : le court Philippe-Chatrier, le court Suzanne-Lenglen, le court Simonne-Mathieu, les courts 2 à 5, les courts 6 à 9 et les courts 10 à 14. Chaque ERP-PA aura sa propre jauge maximale de spectateurs (on y reviendra) et si la circulation entre les différentes zones est possible, elle fera l’objet d’un strict contrôle afin d’éviter un surplus de spectateurs dans telle ou telle zone. Bye-bye les ruées vers le court 14 en cas de combat épique de Coco Moutet face à un obscur argentin. Vous n’aurez plus qu’à prier pour être les premiers à avoir flairé le bon match à aller voir.

5.388 spectateurs par jour jusqu’au 8 juin puis 13.146

Concrètement, Roland-Garros accueillera au maximum 5.388 spectateurs par jour lors des dix premiers jours de la quinzaine, avec une jauge maximale de 1.000 personnes sur le Chatrier, le Lenglen et le Simonne-Matthieu.

En première semaine
En première semaine - FFT

A partir du 8 juin, ce seront 13.146 spectateurs qui pourront être admis quotidiennement dans le stade, avec une augmentation significative des jauges pour les courts majeurs. 5.000 pour le Chatrier et le Lenglen contre 3.437 pour le Simonne-Mathieu.

A partir du 9 juin
A partir du 9 juin - FFT

Pass sanitaire exigé pour le public

Un pass sanitaire sera exigé pour les spectateurs voulant accéder au stade. Ils devront ainsi présenter « soit le résultat d’un test négatif PCR ou antigénique de moins de 48 heures, soit un certificat de vaccination, soit un certificat de rémission, c’est-à-dire la production d’un résultat de test positif de plus de deux semaines et de moins de six mois », a détaillé Amélie Oudéa-Castéra.

Une seule night session ouverte au public

Pas de bol mais, sans surprise, l’organisation du tournoi n’a obtenu aucune dérogation gouvernementale relative au couvre-feu. Toutes les « night sessions » commenceront à 21 heures sans public, Roland-Garros fermant ses portes à 20h45. Toutes, sauf la dernière, le 9 juin, qui se fera avec du public à la faveur de la troisième phase du déconfinement, qui prévoit de repousser le couvre-feu à 23 heures. Un rendez-vous qualifié d’avance de « grand moment » par Guy Forget et pour lequel les places seront assurément chères.