Roland-Garros: Stéphane Robert a bien kiffé la poussée du central au troisième set

TENNIS Stéphane Robert n'a pas fait le poids contre Grigor Dimitrov...

William Pereira

— 

Stéphane Robert
Stéphane Robert — Lionel BONAVENTURE / AFP

C’est qu’il est plutôt lucide, Stéphane Robert. De retour d’une pubalge qui l’avait obligé à ne rejouer que la semaine dernière à Genève, le Français n’avait pas vraiment les moyens de rivaliser avec Grigor Dimitrov. Ce n’était donc une surprise pour personne de le voir se faire balader en trois manches par le Bulgare. Pas même pour lui-même.

« Physiquement, j’ai été très rapidement limité après la bataille des quatre premiers jeux. Il servait bien et quand il agressait, au fur et à mesure de l’échange, au bout de trois ou quatre coups, j’étais très loin de la balle. Donc j’ai dû prendre des risques pour raccourcir l’échange », analyse Steph Robert.

Un seul regret : ne pas être revenu à 5-5 au troisième set

Pour autant, le Français ne gardera pas un mauvais souvenir de ce premier tour expéditif et - surtout - de sa première fois sur le Chatrier. « C’était une belle chose, c’était agréable. Il y a eu une poussée du public au troisième set qui a dû le rendre [Dimitrov] nerveux. » Un petit regret quand même pour Robert : « J’espérais le pousser plus loin dans ce troisième set, revenir à 5-5, mais globalement j’ai tenté ma chance », a-t-il conclu, avant de se montrer évasif quand à son avenir. « Si ça se trouve, ça sera mon dernier Roland ». Ah oui, quand même…