VIDEO. Roland-Garros: Revers fulgurants, points d’anthologie et coups de sang, tout ce qu’il faut retenir de l’incroyable victoire de Wawrinka sur Djokovic en finale

TENNIS La Suisse remporte son deuxième tournoi du Grand Chelem...

B.V.
— 
Stan Wawrinka à Roland-Garros, en 2015
Stan Wawrinka à Roland-Garros, en 2015 — Christophe Ena/AP/SIPA

C'est une vraie surprise, mais c'est tout sauf volé. Sublimissime en finale de Roland-Garros, Stan Wawrinka a battu celui qu'on croyait imbattable, Novak Djokovic (4-6, 6-4, 6-3, 6-4), au terme d'un match insensé. On vous résume ce qu'on vous avez peut-être loupé ou juste envie de revoir.

c'est beau pic.twitter.com/4odOdY0SKz
— philippe (@philousports) June 7, 2015

Stan Wawrinka a sorti le match de sa vie

Tout simplement. Même lorsqu’il avait remporté l’Open d’Australie début 2014, le Suisse n’avait pas si bien joué. Pourtant ballotté par Jo-Wilfried Tsonga en demi, Wawrinka a mangé Djokovic en quatre manches, après avoir laissé la première pour le principe. Tout simplement meilleur, capable de coups impensables, il a laminé le Serbe avec la puissance de ses balles pour remporter son deuxième tournoi du Grand Chelem.



Un peu déçu pour Djoko mais Wawrinka aurait défoncé Chuck Norris aujourd'hui. Exceptionnel niveau de jeu. Chapeau
— Nicolas Buzdugan (@Nico_Buz) June 7, 2015

Novak Djokovic n’a toujours pas gagné Roland

Conséquence directe, l’ultra-favori du tournoi et meilleur joueur du monde Novak Djokovic est encore passé à côté. Troisième finale, troisième échec pour le Serbe qui devra donc attendre encore un peu pour remporter le seul tournoi du Grand Chelem qu’il lui manque. Il peut se consoler avec l'incroyable standing-ovation de cinq minutes que lui a offert le public du Central.

La malédiction continue donc. Depuis 1992, personne n'a réussi à gagner les deux premiers tournois du Grand Chelem de la saison. #RG15
— Laurent Vergne (@LaurentVergne) June 7, 2015

Le revers à une main du Suisse est la plus belle chose sur terre

Maman, ce revers! Wawrinka aura tout fait à Djoko avec son incroyable revers à une main. C’est simple, aujourd’hui, il n’a rien raté. RIEN. On vous offre un petit exemple, comme ça, parce qu’on est sympa.



C’était un match totalement fou

Quasiment aucune faute directe, des rallyes d’une intensité incroyable, du suspense, des revirements de situations, des coups dingues, du soleil… Franchement, que demander de plus? C'était de loin l'une des meilleures finales (la?) de ces dix dernières années.



Le public a retourné sa veste en cours de match

Plutôt derrière le n°1 mondial en début de match, le public du Central s’est gentiment laissé séduire par la qualité du jeu de Stan Wawrinka, qu’il avait pourtant sifflé vendredi. Et puis bon, on n’est pas dans le pays de la « magie du Petit Poucet » pour rien. Voir le favori se faire taper, ça a toujours quelque chose d’excitant.

Wawrinka ne partira pas en vacances avec le filet…

Après avoir lâché le premier set à Novak Djokovic, Stan Wawrinka a eu pas mal de difficultés à mettre en place son jeu. Au milieu du deuxième, une balle trop molle sur un énième amorti de Djoko prend la bande de filet. Le Suisse explose et massacre cette même bande de plusieurs coups de raquette.



… Et Djokovic pas avec sa raquette non plus

Vu qu’elle est actuellement entre la vie et la mort au service de réanimation le plus proche. C’était à la fin du deuxième set, perdu par Djoko évidemment, et ça a failli faire mal au ramasseur de balles.

si il prend le ramasseur avec la raquette il perd roland le plus betement de l'histoire pic.twitter.com/A2HG7RSKxK
— philippe (@philousports) June 7, 2015

On a vu des points d’anthologie

Non mais ce revers à côté du filet qui revient dedans, c’est sérieux ?