Folie en NHL: Après la blessure de ses deux gardiens, Chicago a fait appel à un comptable de 36 ans (et il a tout arrêté)

HOCKEY C'est une histoire de fous furieux...

B.V.

— 

Quand un comptable de 36 ans joue en NFL
Quand un comptable de 36 ans joue en NFL — SIPA

« Personne ne pourra jamais m'enlever ça ». Scott Forster a vécu la soirée la plus folle de sa vie jeudi. Ancien gardien de hockey à l'université en 2005-06 et désormais comptable, l'homme de 36 ans a fait une pige avec les Chicago Blackhawks en NHL, le championnat de hockey-sur-glace le plus prestigieux du monde, lors d'un match face aux . Comment ce miracle a-t-il bien pu se produire ?

Forster est régulièrement invité aux matchs de l'équipe de Chicago à domicile comme possible remplaçant au cas où ça tournerait mal pour l'une des deux équipes. Selon ESPN, qui nous raconte toute cette histoire, ce cas de figure donne 99,9% une soirée à regarder le match au milieu de la tribune de presse en s'empiffrant de petits fours à l'oeil. 

Jusqu'au jour où... jusqu'au jour où Chicago a perdu dans la même soirée ses deux gardiens Anton Forsberg et Collin Delia sur blessure. Le premier lors de l'échauffement, le deuxième alors qu'il restait 14 minutes dans le dernier tiers-temps. Face à cette pénurie, Scott Forster -qui n'a évidemment jamais joué à un niveau ne serait-ce que proche des pros - a signé un contrat et s'est pressé dans le vestiaire pour enfiler son équipement. Puis il est entré en jeu, sous l'ovation des 22.000 présentes dans la salle. 

Des arrêts décisifs

« Il y a quelques j'étais assis devant un ordinateur à taper sur mon clavier à dix chiffres. Maintenant je suis devant la presse après avoir joué 15 minutes en NHL. C'est quelque chose que je peux raconter à mes enfants, qui vont le raconter eux-mêmes à leurs copains, etc... C'était incroyable » a-t-il commenté après la rencontre. Parce qu'en plus d'avoir joué au milieu des stars - imaginez-vous jouer au milieu de Messi et Ronaldo par hasard, bah c'est un peu la même chose - le type a fait un sacré match: quelques arrêts décisifs en fin de match et pas de but encaissé pour une victoire de sa nouvelle équipe.

Au coup de sifflet final, tous les joueurs de Chicago l'ont entouré en le félicitant. Il a ensuite fait un tour d'honneur sur la glace. Ah, ça c'est une vraie histoire à l'américaine.