Ligue des champions : Le Barça expédie Naples par le fond et rejoint les quarts sans souffrir face au Bayern (3-1)

FOOTBALL Les Catalans ont l'avantage après le match aller de février (1-1), mais ils n'ont rassuré personne lors de la reprise de la Liga

J.L.

— 

Lionel Messi a marqué son 115e but en C1 contre Naples.
Lionel Messi a marqué son 115e but en C1 contre Naples. — LLUIS GENE / AFP

BARCELONE - NAPLES 3-1

Lenglet 9e, Messi 24e, Suarez 44e sp

Insigner 45e sp

Allez on abrège la souffrance napolitaine. Barcelone se qualifie après avoir plié le match sans le vouloir contre uné quipe qui a beaucoup essayé sans jamais marquer le second but qui aurait pu faire trembler le Barça. Dommage. On se retrouve la semaine prochaine pour un programme de folie ! Des bises

90e: Ah Lewandowski a encore planté. Le Bayern explose donc Chlesea 7-1 sur les deux matchs. Belle dérouillée

 

88e: Programme des quarts de finale à Lisbonne, donc. Deux clubs français pour une fois, à part l'Espagne personne ne fait mieux que nous

Mercredi >> Atalanta - PSG

Jeudi >> Leipzig - Atletico

Vendredi >> Barça - Bayern

Samedi >> City - OL

85e: On ne va même pas voir Ansu Fati. Quique t'es chiant. Ter Stegen se fait un peti kiff pendant ce temps en laissant une tête napolitaine toucher son poteau alors qu'il était dessus. 

83e: Sortie de Griezmann. Rien à vous raconter. On a l'impression qu'il est transparent dans cette équipe. Va falloir se poser des questions sur la suite Antoine. T'as l'air de t'emmerder sévère. 

80e: MILIK KORS-JEU !!! Son coup de caboche avait transpercé Ter Stegen. Mais il était parti un peu tôt sur une nouvelle ouverture magistrale d'Insigner. On n'aura pas notre fin de match frisson. 

78e: La bonne nouvelle côté barcelone c'est le match de De Jong. On a revu par séquence la qualité de passe montrée tant de fois à l'Ajax l'an passé. Mais il a besoin de mouvement autour de lui. 

75e: Pop pop Clément Lenglelito qui sort la faucheuse sur Manolas dans la surface mais la VAR ne dit rien ce coup-ci. T'as l'impression que c'est pile ou face à chque fois c'est génial (non pathétique)

71e: LOZANO QUI SE RATE. J'aime beaucoup cet ailier mexicain qui vient de rentrer. Gattuso l'a complètement blacklisté alors que le gars cartonnait au PSV. Je me souviens encore de la misère qu'il a mis à la défense allemande à la dernier coupe du monde

 

68e: Le Bayern a aussi marqué un troisième but à l'Allianz Arena. Coco Tolisso qui n'avait plus joué depuis un bail. Le milieu français est annoncé sur le départ, mais qui sait, il peut rendre des services sur ce Final 8 qui s'annonce. 

64e: Encore là il vient faucher Suarez avec six mois de retard. «Le coronavirus? Connais pas moi vous savez je suis bloqué en 2019»

62e: Koulibaly je sais pas si l'ai déjà vu plus mauvais que ce soir. Match affreux du début à la fin, et je m'arrête pas au penalty. Beaucoup d'erreurs de relance, des interventions pataudes. La même soirée que Varane hier, en gros. 

58e: Toujours choquant de voir le Barça laisser le ballon comme ça à son adversaire. C'est moins un choix que de l'impuissance d'ailleurs. Va falloir profiter de Messi le plus longtemps possible, parce qu'après...

54e: FABIAN RUIZ LE TRACTEUR MON DIEU !!! Insigne l'avait lancé en profondeur tout seul mais il aurait été repris par un convoi funéraire de fauteuils roulants. Dommage, il y a la place de faire douter le Barça. 

52e: Le Napoli est ressorti du vestiaire gonflé à bloc même si Zielinski gâche consciencieusement toutes les opportunités d'envoyer un bon ballon dans la surface. 

49e: Ahahah j'avais pas vu ça sur le direct mais il avait surtout pris une énorme charge donc il se massait peut-être le cheville

 

46e: On repart avec un changement oporé par Gattuso. Lobotka pour Demme. Toujours pas de trace d'Allan. Il doit y avoir un truc qui m'échappe. 

48eINSIGNE TRANQUILLE. Naples revient à deux buts d'une qualification éventuelle. Ca va faire du bien dans les têtes avant la mi-temps, même s'il y a du chemin. 

47e: TUTULUTUTTUTU PENALTY POUR NAPLES. Qu'est ce qu'on s'amuse ce soir. Ratikic qui vient charger Mertens par derrière. Ca n'arrête pas. 

46e: Il s'est passé plein de trucs à Munich j'ai pas suivi grand-chose. 2-1 pour le Bayern en tout cas, Chelsea doit donc marquer exactement 42 fois pour passer. Ca va être chaud

45e: SUAREZ SANS SE DECOIFFER. Messi avait trop mal pour le tirer. 3-0, le calvaire continue pour Naples. Messi s'est relevé, plus de peur que de mal, même s'il va boîter sévère demain matin. 

42e: PENALTY EVIDEMMENT. Logique quelque part. Le Malien ne voit pas Messi mais il le fauche comme du bon blé. Pas besoin d'aller voir la VAR pour ça (ce que l'arbitre fait of course, quelle pitrerie)

39e: Les Italiens n'y sont plus trop. Enorme choc entre Koulibaly et Messi dans la surface italienne après un gros pressing de l'Argentin. Alors non seulement c'est penalty pour moi, mais en plus Messi ne se relève pas. Koulibaly a voulu dégager fort et il n'a pas vu le pied de Léo. Allo maman bobo

36e: Pour ceux qui se demanderaient à quoi ressemble le match de Griezmann pour l'instant. Et bien je n'en sais rien. Je l'ai vu sur quelques relais mais alors vraiment de manière anonyme. RAS

32e: Ah ben il est refusé à la vidéo par une mimine tout à fait discrète de Messi sur le contrôle. Tellement discrète que je l'avais pas vue même au douzième ralenti. Alors que pour annuler un penalty scandaleux...bref. 2-0 toujours, tant mieux pour le suspense. 

29e: POPOPO MESSI LE TROISIEME. Trois attaques, trois buts. Ospina repousse la première frappe de Suarez mais derrière l'exter de De Jong pour Messi est une merveille absolue. L'Argentin a encore du boulot, mais c'est pas Messi pour rien. 3-0. 

26e: Je vous laisse traduire ce tweet mentalement. 35 équipes. 35. 

 

23e: MESSIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIII !!!! Comment il s'arrache pour marquer le centuple Ballon d'Or. Pas mal de contre favorables sur ce rush depuis le côté droit mais il finit par se relever pour battre Ospina. 2-0, merci arrivederci Napoli. 

 

 

20e: Evidemment les Napolitains ont du mal à se remettre de ce petit coup du sort. Pourtant ce but ne change pas fondamentalement la donne. Faut marquer une fois, pour commencer. 

16e: Formidable faillite de la VAR quand même sur la fin de ces 8es de finale, entre les deux penaltys d'hier soir à Turin et le but de Lenglet ce soir. Faut au minimum aller vérifier. 

13e: Ah ben le Bayern n'a pas traîné non plus dites-moi. Lewandowski comme d'habitude sur penalty. Dire que les Allemands vont tomber de haut en demi-finale contre l'OL. Mais pas de spoil c'est pour la semaine prochaine. 

 

10eLE PION DE LENGLET SUR CORNER !!!! Le contact est pas très clair étant donné qu'il pousse bien le type qui le marque, lequel fait tomber Koulibaly, mais la VAR ne dit rien. Barcelone ouvre le score totalement par hasard

7e: Et Zielinski qui envoie sa frappe dans les Baléares. Hors-jeu au départ mais alors la fébrilité barcelonaise c'est quelque chose. Dans la lignée de ce qu'on a trop souvent vu en Liga après le confinement. 

4e: Callejon repris au dernier moment sur sa frappe. Le Barça n'y est pas du tout sur cette entame. Déjà deux énormes opportunités pour le Napoli. 

2e: OH MERTENS !!!!! Le Belge caviarde sa reprise après un coup de billard dans la surface. Ca touche l'extérieur du poteau. Quelle frayeur déjà pour la Barça. 

1e: VAMOS CHICOS. Coup d'envoi après une minute de silence en hommage aux soignants. L'avantage du huis clos c'est qu'elle est bien respectée

20h55: Ah et je vous tiendrai au courant du score de l'autre match de la soirée entre le Bayern et Chelsea. Bon, peu de suspense a pirori après la victoire 3-0 à l'aller des Bavarois. 

20h40: Côté napolitain, la compo habituelle moins Allan. Enfin si je compare au match aller, je vous avoue que je connais pas ma Série A sur le bout des doigts

 

 

20h36: Sans plus attendre, la composition du Can Barça. Griezmann, remis de sa blessure, est bien aligné au sein du tridente offensif catalan. Pas de De Jong au milieu, mais l'option souvent gagnante Sergio Roberto. 

 

20h33: Buenas noches familia. Bienvenue en Catalogne où le gouvernement déconseille de passer les vacances pas de jouer au foot, et c'est tant mieux 

Les supporters du Barça vont-ils enfin pourvoir narguer un peu leurs collègues du Real Madrid après une fin de championnat d'Espagne en queue de poisson pour l'équipe de Leo Messi? C'est tout l'enjeu de ce 8e de finale retour pour l'institution barcelone, laquelle semble se désintégrer chaque jour un peu plus en 2020. La Liga s'est terminée en queue de poisson, le président est désavoué par la terre entière, personne n'écoute le coach, mais il reste le talent individuel et le résultat du match aller (1-1). Bref, le Barça devrait voir Lisbonne. Mais il ne faut jurer de rien avec ce diable de Gattuso sur le banc d'en face. Rendez-vous à 20h30, ou à peu près.