Ligue 1: Lille bute sur Toulouse, le PSG officiellement champion de France... Revivez TFC-Losc en live

FOOTBALL Lille ne s’est pas imposé ce dimanche à Toulouse. Le Paris Saint-Germain est donc champion avant même de recevoir Monaco

Nicolas Stival

— 

Le Lillois Zeki Çelik face au Toulousain Max-Alain Gradel, lors de la victoire toulousaine au Stade Pierre-Mauroy (1-2) en Ligue 1, le 22 décembre 2018.
Le Lillois Zeki Çelik face au Toulousain Max-Alain Gradel, lors de la victoire toulousaine au Stade Pierre-Mauroy (1-2) en Ligue 1, le 22 décembre 2018. — F. Lo Presti / AFP

TOULOUSE - LILLE: 0-0

16h53: Côté lillois, on va vite oublier ce match raté, surtout offensivement. Si Ikoné s'est montré dangereux, Pépé, Bamba et Leao ont été transparents. Le Losc reste toutefois un solide dauphin du champion parisien, avec six points d'avance sur Lyon, n'est pas menacée. Plutôt convaincant, le TFC fait de son côté un pas de plus vers le maintien: l'équipe d'Alain Casanova compte sept longueurs d'avance sur Dijon, 18e et barragiste, à cinq journées de la fin. Vous pouvez maintenant vous rendre sur le live rugby sans remords ! Bonne fin d'après-midi !

16h50: C'EST FINI!!! Pas de but entre des Toulousains vaillants et des Lillois globalement décevants. Le PSG est officiellement champion de France après le nul de son dauphin.

90e+2: Bon, on s'excite moins, là. On part sur les bases d'un bon 0-0 (enfin, bon surtout pour Toulouse).

90e: 4 minutes de temps additionnel. A Paris, on a débouché le champagne.

89e: Et donc, il y a officiellement 15.002 spectateurs aujourd'hui au Stadium. Sans sombrer dans le complotisme, on peut en douter.

83e: ET UN DEUXIEME POTEAU POUR LE TEF' !!!! Cette fois, c'est Gradel qui trouve le montant de Maignan. Le match s'excite vraiment dans ces dix dernières minutes (avec un avertissement pour Thiago Mendes au passage).

80e: A peine entré, Araujo oblige Reynet à se coucher pour dévier la frappe (pas bien puissante) du jeune Brésilien en corner. Quand on vous dit que le Losc pousse.

78e: Leao, fantomatique, est remplacé par Araujo. J'avais oublié de mentionner à la 69e la sortie de Bamba, très décevant lui aussi, remplacé par Rui Fonte, le frère de José. Toutes mes excuses.

74e: Les batteries de Durmaz sont vides. Leya Iseka, l'une des nombreuses déceptions de la saison toulousaine, le remplace. Je me répète, mais joli match du Suédois.

73e: Oh le raté de Pépé !!! Seul face à Reynet, le meilleur buteur lillois frappe trop mollement et ne parvient pas à marquer. Contrairement à Maylis... Bon j'arrête, promis.

70e: Nous interrompons notre live pour faire un petit tour au tournoi de Fronton, où Maylis a signé le premier but de sa jeune carrière, synonyme de victoire de l'USF en match de classement de l'épreuve U11. Bon OK, c'est ma fille mais j'avais envie de partager ma joie. Nous pouvons revenir au match.

65e: TOUJOURS LE VAR, CETTE FOIS DANS LE CAMP D'EN FACE!!! Y a-t-il faute de Fonte sur Gradel dans la surface lilloise, et donc penalty pour le TFC? Non, dit M. Rainville.

61e: BUT POUR LE LOSC !!!!!!!!!!! ET NON ! Après visionnage de l'action, Ikoné est pénalisé pour une main. L'attaquant avait donné en retrait pour Thiago Mendes, qui avait trompé Reynet d'une frappe déviée. 

57e: Certains confrères que je ne citerai pas commencent à mettre l'excitant Leinster - Stade Toulousain sur leur écran. Vous pouvez suivre le live ici. Mais vous revenez me voir de temps en temps, d'accord ?

54e: Elle est là, L'OCCASION DU LOSC. Sur un centre côté droit de Çelik, José Fonte se jette mais la reprise du défenseur portugais longe la ligne de but et sort en six mètres.

53e: Jaune pour Soumaré qui avait fauché Durmaz. Nicolas Rainville avait d'abord laissé jouer avant de revenir à la faute. Bien joué M. l'arbitre.

51e: Contre toute attente, Reynet passe un après-midi tranquille dans les buts toulousains. Bon, Maignan n'a pas grand-chose à faire non plus, mais il a été sauvé par son poteau sur la frappe de Durmaz en première mi-temps.

46e: C'est reparti au Stadium. On va voir si Lille est un peu plus volontaire qu'en première mi-temps.

Mi-temps: Le TFC fait son match, pas Lille. A part Jonathan Ikoné, les Dogues sont complètement éteints. Et pour l'instant, le PSG est champion avant même de recevoir Monaco ce soir. Allez, on va avoir droit à quelques buts lors du Challenge Orange et on se retrouve dans une dizaine de minutes.

43e: Pépé rate un contrôle facile (pour lui) et laisse le ballon filer en touche. Complètement hors sujet, la terreur ivoirienne de Lille...

40e: Embrouille entre Maignan, Gabriel et Gradel après que le gardien du Losc a percuté le capitaine du TFC en captant un ballon sur corner. Gradel prend un jaune pour la peine.

36e: Puissant et parfois inspiré, Ibrahim Sangaré fait un joli match dans l'entrejeu du TFC. Cela sent le transfert à deux chiffres à Stoke City pour l'international ivoirien.

32e: Le démarrage d'Ikoné laisse Shoji sur place. Le centre en retrait de l'attaquant lillois est repris par Bamba, contré par un défenseur toulousain. L'action la plus chaude pour le Losc jusqu'à présent.

29e: Durmaz est plutôt en cannes pour l'instant, spectacle toujours plaisant mais hélas trop rare. Le milieu offensif suédois joue très haut, ce qui ne l'empêche pas de revenir défendre. Pas fréquent ça non plus.

26e: C'est toujours pas brilant, mais le Losc s'enhardit. Ikoné tape un sprint de 40 m mais, gêné par Shoji, il envoie une frappe dans les gradins dégarnis du virage ouest.

23e: Un carton jaune partout. Le géant toulousain Sidibé (2 m) égalise en attrapant Çelik (finalement, je vais faire copier-coller à chaque fois qu'il sera question du Turc du Losc).

20e: Tiens, une frappe lilloise ! Ikoné ne trouve pas le cadre, mais Reynet se couche histoire de ne pas s'ankyloser.

17e: Premier carton jaune de la partie pour l'arrière droit lillois Çelik, auteur d'une vilaine semelle sur Sangaré. Au fait, si quelqu'un a une astuce ou un raccourci clavier pour faire facilement le «ç» majuscule, je suis preneur.

14e: LE POTEAU DE DURMAZ !!! A l'issue d'une fort belle action initiée par le Suédois puis relayée par Gradel et Dossevi, l'intermittent du spectacle scandinave expédie un enroulé du droit soyeux sur le poteau de Maignan. Le gardien lillois n'avait pas bronché. Le match est (enfin) lancé.

12e: On attend la première occasionnette. Sinon, la pluie a cessé et il fait beau.

8e: Les Toulousains monopolisent le ballon en ce début de match. A la ramasse depuis des semaines, Gradel semble assez remuant. Côté Losc, on y va tranquille, comme dans un match amical. La faute au manque d'ambiance sans doute.

5e: Pour les amoureux du TFC et de tactique, c'est Gradel et Dossevi qui animent l'attaque toulousaine. Les Violets jouent à 3 derrière (Shoji-Jullien-Moubandje).

1re: C'EST PARTI. Une semaine après l'affiche du Top 14 Stade Toulousain - Clermont à guichets fermés (32.700 spectateurs), le Stadium sonne bien creux. On va dire 9.000 personnes, avec un bon avocat.

14h55: Côté Lillois, même si Xeka s'est blessé dans la semaine, ces Dogues ont de la gueule. On serait Baptiste Reynet, on ne serait pas rassuré...

 

14h50: Allez, zou, c’est parti pour ce live. Avec une énigme pour commencer : « Comment faire quand tes deux attaquants de pointe ne plantent plus depuis des semaines ? » Alain Casanova a sa réponse : comme Sanogo et Leya Iseka ne savent plus marquer, le TFC jouera sans avant-centre de métier. Attendons de voir ce que ça va donner niveau schéma.

 

Une semaine après avoir rossé le Paris Saint-Germain (5-1), Lille se déplace à Toulouse ce dimanche, pour reprendre huit points d’avance sur Lyon, troisième. Accessoirement, le dauphin du PSG peut retarder, au moins de quelques heures, le sacre annoncé du club de la capitale.

Si le Losc ne gagne pas au Stadium, le titre sera pour la bande à Tuchel, avant même le coup d’envoi du match au Parc contre Monaco. Et le TFC dans tout ça ? Et bien, difficile à dire. Malgré ses 35 petits points et son rythme digne d’un paresseux apathique, le 15e de Ligue 1 semble à peu près tranquille dans l’optique du maintien. Un sauvetage qui serait quasiment assuré si Max-Alain Gradel – auteur d'un doublé sur penalty lors de la victoire de l'aller (1-2) — et ses collègues torpillaient Lille ce dimanche.

>>> Parce qu’on a tous hâte de voir Nicolas Pépé défier Christopher Jullien, on se retrouve à partir de 14h50.