RCSA-EAG: Après 120 minutes d'horreur footballistique, Strasbourg remporte la Coupe de la Ligue... Ne (revivez) pas ce match en live

FOOTBALL Après un match d'un ennui mortel, le Racing sort vainqueur aux tirs au but de cette finale 2019

Aymeric Le Gall

— 

Prcic et Strasbourg remporte la Coupe de la Ligue 2019.
Prcic et Strasbourg remporte la Coupe de la Ligue 2019. — Philippe HUGUEN / AFP

Finale de la Coupe de la Ligue

Strasbourg-Guingamp: 0-0 (4 à 1 aux tirs au but pour le Racing) 

23h45: >> Quant à moi, je vous laisse ici pour ce soir. Je vais rentrer la tête basse dans mon logis et pleurer. Merci à toutes et à tous d'avoir tenu aussi tard pour ça. Je souhaite une bonne fiesta aux Strasbourgeois qui, de par l'histoire de ce club, de cette équipe et de ces supporters, mérite ce qui lui arrive. Pour les Guingampais, on digère, on se relève car il y a un maintien à aller chercher. Allez, bisous les lamantins ! 

23h44: Bon et bien voilà, après une purge phénoménale, le Racing Club de Strasbourg remporte la Coupe de la Ligue après une séance de tirs au but parfaitement maîtrisée par les hommes de Thierry Laurey ! 

23h44: VICTOIRE DU RACIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIING !!!!!! 

23h43: Rodelin qui rate, ça sent la pinède pour Guingamp ! 3-1 pour le Racing. 

23h42: Liénard qui ose la panenka et la réussit ! (les fans de tunning sont en extase) 

23h41: But de Didot, Guingamp revient à 2-1. 

23h40: Caillard touche le ballon mais ça finit au fond pour Thomasson. 2-0 pour le Racing. 

23h40: C'est raté pour Thuram qui expédie une mine au-dessus de la barre de Kamara ! Strasbourg prend une option sur la victoire. 

23h39: But de Prcic ! 1-0 pour le Racing. 

23h38: On va tirer derrière le kop strasbourgeois. 

23h35: Très bon ça. 

 

120': Allez, c'est ter-mi-né ! Que ce fut dur les enfants, j'ai la sensation d'avoir perdu 20 ans de ma vie. 

115': AHAHAHAHAH (pour comprendre, faut savoir que le gardien guingampais est un monstre lors des séances de tirs au but. En demie ou en quart, je ne m'en souviens plus, Gourvennec l'avait fait entrer à la 120e pour être dans les cages pour la séance). 

 

114': Mitrovic a pris un taquet, il reste au sol, complètement sonné. Mais le gars est un warrior et explique à son coach qu'il refuse d'être remplacé. Du coup c'est Dimitri «claquettes-chausettes» Liénard qui va remplacer un Strasbourgeois. Mais ce ne sera pas Mitro. 

112': Je commence à voir de la lumière, je suis à deux doigts de m'y engoufrer. 

109' : Petite frayeur pour les Guingampais avec cette incursion de Da Costa dans la surface mais encore et toujours un pied breton, celui de Sorbon en l’occurrence, pour repousser la boule loin des bois de Marc-Aurèle Caillard (meilleur blase de l’humanité, by the way).

108': Non mais sérieux, j'ai déjà pris plus de plaisir chez le dentiste. 

106': Les Guingampais parlent aux Français. 

 

105': Ah tiens, c'est déjà la deuxième période de cette prolongation. 

103': Oh bordel on a failli vibrer ! Mais en fait la frappe du Guingampais (Rodelin il me semble) n'inquiète pas Kamara, qui n'a qu'à se coucher pépouze sur le ballon pour le bloquer. 

101': Vous n'imaginez pas à quel point c'est compliqué de commenter du vide. Vous voyez les journalistes qui bossent à la maison blanche avec Trump ? Et ben multipliez ça par 100. 

100': Hé, limite, si personne n'en veut de cette coupe, on arrête là et on la donne à la Croix Rouge. Non ? 

94': Que ce soit clair: j'aime vous savoir avec moi devant les matchs mais là, très clairement, si vous voulez que je vous fasse un mot d'absence, je suis ok. Aucun être humain ne mérite de vivre cette torture jusqu'au bout. Allez vivre, allez boire, allez danser, moi je reste là avec ma lame de rasoir. 

93': Frappe de Da Costa détournée en corner. 

91': ti

90': C'est................... re................. par.....................

93': Bon et ben nous y voilà, après 90 minutes d'un bonheur incommensurable, des tirs en veux-tu, en voilà, du spectacle, des rebondissements, on va donc avoir droit à une prolongation. 

91': Moi (et vous aussi, j'en suis certain), si ça va en prolongation. 

 

87': Ohpopopopo Ajorque a bien failli surprendre Guingamp en s'imposant sur un ballon dangereux qui rebondissait mais sa frappe est captée par Caillard. 

86': Entrée en jeu de Ronny Rodelin à la place de Nico Benezet. 

85': Bon ben ils nous emmenent tout droit en prolog' ces pimpinos... Une certaine idée de l'enfer. 

83': Ajorque place une bonne tête mais c'était compliqué, même s'il fait 2,12m, de trouver le cadre comme ça, dos au but et au duel avec un défenseur. 

79': « Quand on est défenseur et qu'on a un gardien comme lui derrière nous, bah on n'a pas les cacahuetes hein». Marinette Pichon elle est kéblo dans un PMU des années 80, j'vois pas d'autres explications. 

78': MAIS C'EST QUOI CETTE FRAPPE MENDY ??? 

 

Ah non, oups... 1. c'était Thuram (sur une superbe passe en retrait de Benezet) et 2. c'est un défenseur strasbourgeois qu il'empêche de frapper. Au temps pour moi. 

77': Avec un peu de chance le niveau indigent de cette finale va pousser nos dirtigeants à supprimer cette coupe en carton. Si ce match peut servir à ça, on n'aura pas tout perdu :)

75': Ouhhh pas mal cette demi-volée de Mendy après un centre très fuyant qui avait troublé la défense du Racing ! Pas mal l'entrée de l'attaquant guingampais. 

73': LE MISSILE DE THOMASSON DES 25 METRES REPOUSSE PAR CAILLARD !!! 

72': On n'avait dit pas de LBD dans les stades... 

 

70': Et allez, on continue de péter des tibias. Cette fois-ci c'est Benezet qui tacle salement un Mothiba qui filait lui aussi en contre. Jaune pour le Breton. 

69': Nouveau coup franc pour Guingamp après une grosse faute sur Marcus Thuram, qui avait initié un bon contre dans le dos de la défense alsacienne. 

66': Mitrovic vient d'éborgner Nolan Roux, pépouze. Sortie de l'ancien Brestois et entrée en jeu d'Alexandre Mendy (enfin non, Mindy si j'en crois Kader Boudaoud sur France 2). C'est peut-être la meilleure chose qui pouvait arriver aux Guingampais. 

65': Ahahah il est con ! 

 

64': C'est Ajorque qui s'élance, c'était bien tapé, avec la puissance qu'i lfallait, mais ça passe de peu à côté du poteau de Caillard. 

63': Enorme coup franc à suivre pour le Racing, à l'entrée de la surface guingampaise, après une main débile de Traoré. Il prend son petit jaune d'ailleurs. 

60': OH THOMASSON QUI OUVRE TROP SON PIED !!! Il va s'en vouloir car le centre de Mothiba était parfait et il était seul au second poteau pour ouvrir le score. 

59': Je maintiens que ça fait des années que Didier Ndong n'est plus footballeur. Que c'est faible, mamma mia ! 

58': Centre fort de Mothiba et Kerbrat se jette pour tacler le ballon et dégager en corner. 

58': Pour celles et ceux qui auraient manqué la première période (bande de chanceux !), je viens de vous trouver un résumé: 

 

56': Le corner n'a pas donné grand-chose, la tête de j'ai-pas-vu-qui est bien trop décroisée et file en sortie de but. 

55': LA PARADE DE KAMARA SUR CE SCUD DE BENEZET ! Corner pour Guingamp. 

51': Ce qui ne veut pas dire non plus qu'on voit du spectacle hein ! Non, non, de ce côté là on est tranquille je crois. 

48': J'ai la sensation que les Bretons sont rentrés avec plus d'envie sur la «pelouse». 

47': Wahou, super ce corner tiré à deux par les Guingampais (FAUX). 

45': Allez, on y retourne ! 

22h05: Petite précision avant de repartir: IL EST HORS DE QUESTION QUE CA AILLE EN PROLONG.

45': Ouf, c'est la mi-temps. Quelle purgeasse les enfants, pfiou... Allez, je vous retrouve d'ici une grosse dizaine de minutes. A toute ! 

44': Non mais t'auras beau tourner et retourner le truc dans tous les sens, ils sont le double en tribune donc oui, ils font plus de bruit. Ca va être long si tu nous tweetes ça toutes les dix minutes ! 

 

43': Le scud de Sissoko qui passe à quelques mètres de la barre de Marc-Aurèle Caillard ! 

42': C'est meuuuuugnon (et drôle, avec le petit clin d'oeil au speaker du Racing) ! 

 

40': Tentative lointaine de Pablo Martinez. Ca manque de puissance, de précision, et ça passe à côté. Au moins on aura vu une frappe, il faut savoir se contenter de peu. C'est ce que m'a toujours dit ma grand-mère (pour ne pas avoir à me filer un billet de dix francs pour m'acheter mon Onze Mondial chez le marchand de journaux. Si tu me lis, mamie, JE N'OUBLIERAI JAMAIS). 

37': Bon allez, d'accord, faut bien l'avouer: c'est dur de trouver des motifs de plaisir devant cette première période. Que c'est poussif (poussif = nuuuuuul). 

33': Je vois beaucoup de Parisiens sur Twitter critiquer le niveau du match (bon, ils n'ont pas forcément tort dans leur constat), mais fallait vous qualifier les gars. 

31': On sent le stress des joueurs jusque devant notre téloche. Y’a une pelleté des mollets qui tremblent sur la pelouse en ce moment.

30': J'avais parlé de « belle pelouse » au coup d'envoi, mea culpa, je retire. Elle est grasse et dégueulasse. 

27': Après un coup franc de Benezet expédié dans les tribunes lilloise, Ludo Blas (Prononcer [Blasse] et non [Bla], comme le disent tout le temps les commentateurs) tente sa chance à son tour mais sa frappe ets bien trop molle du genou pour emmerder Bingourou. 

24': Il est chaud l'gamin ! Ludovic Blas ne se sent plus et enchaîne un petit pont et un dribble piqué au-dessus d'un second défenseur, avant d'entrer dans la surfacxe adverse et de mettre en retrait. Finalement Strasbourg est vigilant et se dégage. Mais c'était bien joué de la part de l'international espoir guingampais. 

19': Nouveau corner strasbourgeois repoussé de la tête, par Sorbon ce coup-ci. 

16': Ouhhhhhhhhh le festival de Marcus Thuram dans la surface alors qu'il était entouré de trois strasbourgeois dans un angle fermé ! A l'arrivée, l'attaquant guingampais expédie une sauce que Kamara, Bingourou de son prénom, parvient à claquer de justesse au-dessus de sa barre. C'est la première grosse occase de ce match. 

15': Je dois bien avouer que si tu ne supporters aucune des deux équipes et que tu viens de te farcir ce premier quart d'heure, t'as clairement le droit de te demander ce que tu fous là. Mais reste encore un peu, me laisse pas seul s'il te plaît ! 

12': Si je devais donner un avis sur l'équipe qui semble le mieux dans ce match, je dirai là aussi que Strasbourg mène aux points. On les sent moins frileux pour le moment. 

10': Ouh ouh c'était chaud dans la défense guingampaise avec Mothiba qui était dans sa position favorite, en pivot dos au but, à même pas 5 mètres des buts de Caillard. Mais la défense bretonne a fait le taff en l'obligeant à reculer et donner en retrait pour Prcic qui frappe largement hors cadre. 

9': Réponse: non. 

 

8': 25.000 Strasbourgeois contre 11.000 Guingampais en tribune, y'a pas photo, les Alsaciens ont plié le game de la ferveur ce soir. 

8': 36 15 ? Ouais, je suis vieux, et alors ??? 

7': Je suis tendu, c'est un truc de fou. Faut dire aussi que j'ai parié un resto que Guingamp allait gagner. #3615JeRaconteMaLife

6': Le coup franc lointain de Guingamp est trop profond pour trouver une tête bretonne. Les hommes de Laurey vont pouvoir se dégager. 

4': C'est au tour des Guingamapis de squatter la région Alsace. Après un bon travail de conservation du ballon (et une frappe moisie signée Ndong), les Bretons obtiennent un corner. Là aussi c'est repoussé par la défense adverse. 

3': Le premier corner strasbourgeois est bien repoussé de la tête par Kerbrat (il me semble). 

2': Bon, premier constat, ça va se battre comme des daleux (= des gens qui ont faim) sur chaque ballon. 

1': C'EST PARTI !

21h01: Les joueurs entrent sur la belle pelouse du stade Pierre-Mauroy ! 

21h: Oh mais ouiiiii, c'est Didier «mon amour» Drogba (et Youri Djorkaeff) qui va donner le coup d'envoi fictif de ce match ! 

20h57: Oh mais c'est ty pas ce bon vieux Arsène Wenger qui porte le trophée sur la pelouse ?! Coeur avec les doigts mon ami. 

20h55: C'est un show son et lumière au stade Pierre-Mauroy en ce moment. Bon, faut aimer. 

 

20h32: Belle ambiance, rien à dire. 

Côté Gewurzt: 

Côté Chouchen: 

 

20h29: En parlant de Laurey, je ne peux que vous inviter à lire ce papier de notre journaliste à Strasbourg, qui est allée gratter au-delà de l'image de gueulard qu'onvoit souvent dans les médias. On y découvre un dingo de foot et un fin tacticien. 

 

20h25: La compo du père Laurey. 

 

20h23: Les compos sont tombées. Voici d'abord le XI guingampais. 

 

20h20: Pour patienter, je vous ai concocté un quiz spéciale Coupe en bois. Euh, pardon, Coupe de la Ligue. Avec beaucoup de lol et un peu de troll dedans. Et du Frédéric « Moustache » Thiriez, bien évidemment. Par contre en dessous de 8/12, venez même pas me parler. 

 

20h18: Sur l'échelle du boxon, je pense que je vais accorder le premier point aux Alsaciens. 

 

20h16: De leur côté, les supporters guingampais (dont le Kop Rouge) ont bien failli arriver à la bourre à Lille. La cause ? Trop de bordel dans la train ! (En Bretagne, pour dire «du bordel», on dit du «reuz». Voilà, c'était le #PointCulture du soir). 

 

20h15: Ils sont là les Strasbourgeois ! 

 

20h13: Comme on pouvait s'y attendre, superbe ambiance à Lille toute la journée entre Guingampais et Strasbourgeois. Il y avait fort à parier qu'entre Bretons et Alsaciens, ça allait matcher direct. 

 

20h10: Oh mon dieu, les mecs ne font vraiment rien pour enlever cette image de paysans bretons. Je suis partagé entre la gêne et… l’immense gêne. Un grand merci aux Strasbourgeois de ne pas avoir construit de cigogne géante en papier mâché.

 

20h05: AVERTISSEMENT >> Bon, mettons les choses au clair: Avec un nom comme le mien, Le Gall, il y a quand même pas mal de chance pour que j'ai choisi mon camp pour ce soir. Remarquez, j'aurais pu être Rennais, Brestois ou Lorientais, mais non, mon ptit coeur tout doux penche très clairement pour les paysans du Roudourou, alias « les pécords des Côtes d'Armor ». En revanche, sur la tête de ma mère, je vous jure que je ne serai pas chauvin et que si Strasbourg marque, vous aurez droit à la même enflammade que si c'était un but guingampais. Croix de bois, croix de fer, si je mens je vais me noyer dans la mer. Bretonne, la mer. 

20h: Salut les loubards du samedi soir !!! La patate ? Prêts à vibrer devant cette finale de Coupe de la Ligue sans le PSG ? Allez, tous en choeur: « OUIIIIIIIIIIIIIIIIII » ! 

On y est, c'est l'heure de la finale de la Coupe de la Ligue qui sent bon le football qu'on aime entre le Racing Club de Strasbourg et l'En Avant de Guingamp. Deux régions de mordus de ballon, deux clubs qui ont connu une remontée formidable après avoir vécu des heures sombres au niveau National, deux publics chaleureux, bref, tout est réuni pour passer une super soirée. Et puis on ne va pas s'mentir, aborder une finale de CDL sans se dire qu'on connaît le vainqueur à l'avance (coucou le PSG), ça fait quand même vachement plaisir, non ? 

>> Je vous donne rendez-vous sur les coups de 20h30 pour lancer les festivités tous ensemble.