Caen-PSG: Et à la fin, forcément, c'est Paris qui gagne... Revivez la victoire du PSG en live avec nous

FOOTBALL Mbappé a offert un succès logique au PSG dans les derniers instants du match

Aymeric Le Gall

— 

Mbappé face à Cean le 2 mars 2019.
Mbappé face à Cean le 2 mars 2019. — CHARLY TRIBALLEAU / AFP

Ligue 1 (27e journée)

SM Caen - PSG: 1-2 (terminé) 

But: Ninga (56e), Mbappé (58e sp, 88e)

18h55: >> Allez les potos, je vous remercie d'avoir été avec nous en cette fin d'après-midi. Passez une bonne soirée, soyez sages mais trop non plus. Des bisous les fifous ! 

93': Allez hop, emballé c'est pesé pour le PSG. Grâce à un doublé de Kylian Mbappé, les Parisiens ramènent les trois points de Normandie et vont désormais pouvoir préparer sereinement la venue de Manchester au Parc des Princes mercredi. C'est une défaite cruelle (même si méritée) pour des Caennais qui se sont longtemps vus prendre un point crucial dans la course au maintien. 

89': Après un premier centre de Bernat dévié par Mbappé, Meunier est seul au second poteau mais sa frappe est repoussée par Samba. Mais le gardien caennais ne parvient pas à bloquer le ballon et Mbappé, en fouine, n'a qu'à pousser le ballon au fond. 

88': LE BUUUUUUUUUUUT POUR PARIS !!! C'est le doublé pour Kylian Mbappé ! 

86': Pendant ce temps-là, au Brésil, Neymar soigne sa blessure. 

 

85': Mine de rien, dans l'optique de la course au maintien, les Caennais prendraient là un très bon point. 

83': Quel arrêt de Samba sur une minasse signée Paredes depuis l'extérieur de la surface caennaise !!! 

82': Les Parisiens font tounrer le ballon mais on sent qu'ils ont beaucoup plus de mal à venir mettre le danger devant les cages de Samba. 

80': Bon, pour la première fois dans ce match, on se fait un peu chier. 

77': C'est au tour de Dani Alves de sortir et de céder sa place à l'idole du Parc, je veux bien évidemment parler d'Eric-Maxime Choupo-Moting. 

75': Range ta langue, goulafre. 

 

72': Sortie de Crivelli et entrée en jeu de Claudio Beauvue. 

68': Allez, chose promise, chose dûe. Régalez-vous, c'est du p'tit lait. 

 

65': Du coup Rolland Courbis va se faire régaler un resto par ses joueurs. Oui, pour celles et ceux qui prennent le match en cours de route, le nouveau coach adjoint de Caen avait parié un gueuleton avec ses joueurs s'ils parvenaient à empêcher Mbappé de marquer. 

62': A la suite d'un bon centre de Thomas Meunier, Fideo est à la réception du ballon au second poteau et place sa tête mais il trouve encore le montant. C'est le quatrième trouvé par les hommes de Tuchel (2 barres, 2 poteaux). 

61': LE POTEAU POUR PARIS ET DI MARIA, C'EST N'IMPORTE QUOI CE MATCH ! 

59': Mbappé prend Samba à contre-pied ! Bon ben ça n'aura pas traîné. Sur le coup d'envoi parisien après le but des Normands, le ballon arrive dans la surface caennaise et Younn Zahary touche la boule de la main sur un centre signé Diaby. Rien à dire, le péno était justifié. 

58': PENO POUR LE PSG ! 

55': LE BUUUUUUUUUUUUUUUUT POUR CAEN !!!! Ahahah le foot est incroyable ! Alors que Paname aurait dû mener par plusieurs buts d'écart, ce sont les Normands qui ouvrent le score grâce à Casimir Ninga. 

50': On semble reparti pour un attaque-défense. Mais, chose rare dans ce match, le PSG n'a pas encore touché le poteau (ni frappé au but) depuis le retour des vestiaires. 

45': C'est reparti les loustics ! 

45': C'est la pause à d'Ornano sur ce score incroyable de 0-0. Caen pourrait être mené 2, 3 ou 4-0 mais brice Samba, sa barres et ses poteaux en ont décidé autrement. On se retrouve dans un petit quart d'heure les potos ! 

44': Et Di Maria qui est à deux doigts de marquer un corner direct mais le ballon passe à quelques centimètres du poteau de Samba. C'est juste le 18e tir parisien en première période. Et 0-0 à l'arrivée. 

42': Et quelle action encore une fois avec un festival de Nkunku au milieu du terrain, suivi par une passe de Dani Alves en profondeur et en une touche pour Mbappé. On sent que cette équipe se trouve les yeux fermés, c'est franchement beau à voir. 

41': La frappe de Mabppé qui passe juste au-dessus !!! 

39': Quel monstre ce Thilo Kerher ! Tel un chien enragé, le défenseur parisien s'arrache à trois reprises pour croquer le ballon dans les pieds caennais et lancer Meunier côté droit. Le Belge trouve alors Mbappé plein axe dans la surface (à ras de terre) mais la frappe de Kyky vient frôler le poteau de Samba. De toute manière, les Parisiens doivent se faire à l'idée qu'ils ne réussiront jamais à mettre un but au portier caennais ce soir. 

37': Partis en contre à 3 contre 2, les Parisiens jouent bien le coup. Diaby fixe les deux défenseurs avant de servir parfaitement Ange De Marie sur le côté droit. L'Argentin rentre dans l'axe et ouvre son pied gauche mais le gardien caennais a une bonne étoile au-dessus de lui: poteau. 

35': Le poteau pour Di Maria !!! Mais c'est du grand n'importe quoi ce match ahahahahah !!! 

31': ET ENCORE UNE BARRE POUR LE PSG ! Sur un corner tapé par Leandro Paredes, Marquinhos s'impose au premier poteau mais manque de chance, le ballon claque la barre avant de rebondir juste devant la ligen de Brice Samba. 

28': Les Normands ont quand même beaucoup de mal à voir la lumière. Les pauvres courent après le ballon depuis de longues minutes. Cette saison, contrairement à ce qu'on a pu voir par le passé, ce PSG-là donne l'impression d'être une machine de guerre. Même aujourd'hui, alors qu'ils ne sont clairement pas à fond. 

23': Incroyable, des supporters de l'équipe adverse qui ont le droit de se déplacer. On marche sur la tête, MAIS QUE FAIT LA LFP ???? 

 

20': But de Di Maria ! Ah oui mais non en fait, hors-jeu. Les arbitres dans le J9 calé derrière le stade valide la décision de l'arbitre, le jeu peut reprendre (toujours 0-0). 

18': Ca y est, je suis en train de terminer mon papier. Je vais enfin pouvoir me plonger pleinement dans ce match. Pour le moment, après une entame énorme côté PSG, les Caennais ont repris leurs esprits et font (presque) jeu égal avec les champions de France. 

15': Paredes, qu'on dit très fort sur coup de pied arrêté, expédie une saucisse loin derrière les cages de Samba alors que de nombreux parisiens attendaient le ballon dans la surface. 

11' : LA BAAAAAAARRE POUR CAEN !!! Au terme d’un superbe coup franc botté par Khaoui, Enzo Crivelli s’impose dans les airs et expédie un coup de boulard qui termine sa course sur les bois d’Areola.

7': Contrairement aux Parisiens, je ne suis pas encore tout à fait rentrer dans mon match car je traite en parallèle une info incroyable concernant la corruption à l'OM sous Bernard Tapie. Dès que je termine ce papier, je vous le ferai tourner ici. C'est du bonbon pour les yeux. 

6': C'est au tour de Thomas Meunier d'enrouler une frappe qui passe assez loin de la lulu de Brice Samba, pied gauche oblige. 

4': La fraaaaaaaappe sur la barre de Kurzawa après un très bon centre de Di Maria !!! C'est déjà le feu dans la défense normande. 

2': Et ça commence par un premier gros choc qui laisse Kurzawa au tapis. Sean Paul finit tout de même par se relever. 

1': C'est parti les amis !!! 

16h55: Allez, on y est, les deux équipes viennent de pénétrer sur la pelouse de d'Ornano. 

16h27: Et voici le XI caennais. 

 

16h25: J'avais annoncé l'équipe quasi-type qui devrait affronter Man U, mercredi côté, PSG (en me basant sur le 11 probable publié par L'Equipe ce matin), mais en fait ce n'est plus forcément la tendance à quelques minutes du coup d'envoi puisque Marco Verratti, Julian Draxler et Presnel Kimpembe vont débuter sur le banc. 

 

16h20: Saluuuuuuuuuuuut les loubards ! Quel plaisir de vous retrouver après me l'être coulée douce pendant près de trois semaines. Mais c'est fini, et c'est avec une joie non dissimulée que je vais vous liver ce joli Caen-PSG. 

Dernier stop avant le choc de Ligue des champions face au Red Devils pour les Parisiens. Avec ce déplacement à Caen, Thomas Tuchel doit voir ce match comme une sorte de répétition générale avant le grand soir, sachant que l’équipe alignée cette après-midi ressemble fortement à une équipe quasi-type. Dès lors, que peuvent espérer des Caennais à la dérive en championnat et dont le niveau de jeu ces dernières semaines ferait flipper une équipe de 4e div' de district ? Pas grand-chose a priori, surtout quand on sait que le coach allemand du PSG semble être parvenu à inculquer son état d’esprit de battant. Son équipe, qu’elle joue un gros ou un petit, donne l’impression de vouloir tout croquer sans ne laisser la moindre miette à l’adversaire. Mais bon, ça reste du foot, on ne sait jamais, sur un malentendu. Pour motiver ses joueurs, Courbis a tenté une nouveauté : parier un resto à ses joueurs qu’ils n’arriveraient pas à empêcher Mbappé de marquer. Drôle de méthode, mais pourquoi pas. Après tout, foutu pour foutu…

>> Rendez-vous sur les coups de 16h30 pour lancer ce Caen-PSG.