Les supporters de l'OM sont très remontés.
Les supporters de l'OM sont très remontés. — Daniel/phcimages/Cover Images / SIPA

MENACE

OM-Monaco: Les supporters promettent «un typhon»... La préfecture de police «très vigilante»

Le dispositif de police devrait être renforcé pour ce match à risques. L'OM, en crise, affronte Monaco dans un contexte bouillant...

De mémoire de suiveur de l’OM, c’est une première : la Commanderie était barricadée, ce mercredi après-midi. Les dirigeants marseillais tremblent, alors que les bâtiments du club ont été tagués, la nuit dernière. «  Garcia dégage » étant le principal message exprimé (en tout cas le seul que nous puissions retranscrire ici). Le coach de l’OM, dans la tourmente depuis sa prolongation fin octobre, va passer une soirée très difficile au Vélodrome, dimanche, lors de la réception de Monaco (21h).

Les très influents South Winners promettent « du jamais vu » : « un typhon arrive », annoncent-ils dans un communiqué hostile, où ils jugent le staff « nauséabond », les joueurs « dégoûtants » et la direction « répugnante. » Ils demandent à tous les supporters de venir au stade pour « faire preuve de résistance » et pour « chanter à l’unisson : “Garcia démission.” »

La teneur du communiqué des MTP (Marseille Tout Puissant) est assez proche : « Le coach tue les joueurs, la direction tue le club, mais personne ne tuera notre passion. » Eux aussi sonnent la mobilisation générale dans les virages. Tout comme les Dodger’s, leurs voisins du virage Nord, qui appellent « tous les amoureux de l’OM à venir manifester leur mécontentement dimanche. »

Les policiers « très vigilants »

Le Vélodrome devrait être plutôt bien garni : ce mercredi soir, l’OM annonce à 20 Minutes attendre entre 45 et 46.000 spectateurs. L’ambiance devrait donc être électrique. Cela inquiète les forces de l’ordre, sur le pont depuis des semaines, en raison du mouvement des « gilets jaunes. » « Vu le contexte sportif, nous portons une attention particulière sur ce match, nous sommes très vigilants », dit-on à la préfecture de police. Des renforts pourraient être sollicités, d’autant que cinq bus de supporters de Monaco sont attendus. Ils feront le déplacement sous l’encadrement de policiers spécialisés.