OGC Nice: Entre Balotelli et Ben Arfa, les cœurs des supporters balancent

FOOTBALL Les deux attaquants stars, Niçois et ex-Niçois, s’affronteront vendredi lors de Nice-Rennes... 

Mathilde Frénois

— 

Hatem Ben Arfa lors de son époque niçoise, le 30 avril 2016.
Hatem Ben Arfa lors de son époque niçoise, le 30 avril 2016. — JEAN-SEBASTIEN EVRARD / AFP
  • Difficile pour les fans azuréens de faire leur choix entre deux joueurs stars, à deux époques où le Gym a brillé.
  • Pourtant, vendredi soir à l’Allianz Riviera, il faudra bien les départager.

Et dire qu’ils auraient pu jouer ensemble si Hatem Ben Arfa avait rejoint le Gym cet été. Mais, vendredi, le meneur de jeu sera opposé à Mario Balotelli, à l’occasion de Nice-Rennes (19 heures). Alors, il faut bien départager les deux génies. Pour Caroline, « il n’y a pas photo, Hatem bien sûr ». Opinion que ne partage pas du tout Paceman, qui nous a laissé un commentaire sur le site de 20 Minutes : « Balotelli sans discussion ».

Entre l’ancien Lyonnais, version 2015-2016 sous le maillot de l’OGC Nice, et l’Italien, les cœurs des supporters niçois balancent. Difficile pour les fans azuréens de faire leur choix entre deux joueurs stars, à deux époques où le Gym a brillé. « Ce sont deux très grands joueurs de Ligue 1 », confirme Piero.

«Un grosse bronca»

Pourtant, vendredi soir à l’Allianz Riviera, il faudra bien les départager. Et si les Niçois devraient forcément pousser derrière « Super Mario », quel accueil réservera le public à celui qui avait joué 34 matchs avec le maillot rouge et noir en 2015-2016 et qui avait inscrit 17 buts en 2 825 minutes de jeu ? Attention les oreilles Alexis sera au stade vendredi soir. Depuis les tribunes, il prévoit « un bel accueil » à Ben Arfa. Et ne le prenez pas au premier degré : « On va faire une grosse bronca. C’est un traître. Il aurait dû revenir à Nice, il ne l’a pas fait, tant pis pour lui. »

Fervent supporter, Quentin sera aussi au stade. Et il pense aussi siffl er l’ancien attaquant du Gym : « Il aurait pu revenir à la maison, mais il nous a trahis. Il nous a blessés. » Son copain, juste à côté, était « fan de Ben Arfa », mais s’il croise le nouvel attaquant rennais, il l’ignorera : « Depuis qu’il a comparé Nice à son "ex", c’est fini, affirmet-il. L’ignorance est le meilleur des mépris. » Les Ultras niçois, comme à chaque rencontre, préparent une banderole. « Elle sera sans surprise », assurent-ils. Ça dépend pour qui.