Angleterre: «Tu dois mourir comme ton connard de mari», la police enquête sur des menaces contre la femme de l'arbitre de Juve-Real

FOOTBALL Michael Oliver a sifflé le penalty qui a qualifié le Real Madrid...

B.V.

— 

Gigi Buffon, hors de lui, écope d'un carton rouge, contre le Real.
Gigi Buffon, hors de lui, écope d'un carton rouge, contre le Real. — Francisco Seco/AP/SIPA

La vie d'arbitre, c'est quand même pas un cadeau. Après avoir sans doute eu à prendre la décision la plus difficile de sa vie en accordant le penalty de la victoire au Real Madrid mercredi soir lors du légendaire match de Ligue des champions face à la Juventus, l'Anglais Michael Oliver a vécu une semaine difficile, faisant la Une de tous les journaux italiens comme espagnols. On apprend aussi ce dimanche, grâce à la BBC, que sa femme - elle même arbitre de haut-niveau - a été elle aussi victimes d'abus et de menaces à la suite de ce penalty-gate.

Selon la police, qui a décidé de mener une enquête, son numéro de téléphone a en effet été rendu public et elle a reçu nombres d'insultes et de menaces, ainsi que sur Twitter. La BBC cite certaines d'entres elles, genre «tu dois mourir comme ton connard de mari». Le ligne de téléphone a été désactivé.

Par ailleurs, des gens seraient venus taper à la porte de leur domicile et laissé des messages d'insultes dans leur boite aux lettres.

Après l'élimination de la Juventus, Gianluigi Buffon avait ouvertement critiqué Michael Oliver, expliquant qu'il avait «un sac poubelle à la place du coeur». Des propos qu'il assure maintenir, même à froid. Les mots ont un sens et des conséquences, Gianluigi.