Whaaat? La Chine va payer 600 millions pour diffuser la Premier League (juste 12 fois plus qu'avant)

FOOTBALL Et la Ligue 1, non, personne ?..

N.C. avec AFP

— 

José Mourinho et Pep Guardiola se marrent bien avant le derby de Manchester entre United et City, le 26 octobre 2016.
José Mourinho et Pep Guardiola se marrent bien avant le derby de Manchester entre United et City, le 26 octobre 2016. — Matt West/BPI/Shutterst/SIPA

La suprématie économique de la Premier League n'est pas près de s'atténuer. Le championnat anglais, déjà le plus lucratif au monde, est sur le point de faire sauter la banque avec un accord de diffusion TV de plusieurs centaines de millions de dollars en Chine. Ce contrat de trois ans, évalué vendredi à 600 millions d'euros  par l'agence Bloomberg, constituerait un succès énorme pour la compétition anglaise, dont les clubs sont très populaires en Chine.

S'il est confirmé, ce montant représenterait 12 fois la somme actuellement en vigueur entre les deux parties. Il pourrait s'agir du plus important contrat de diffusion télévisé jamais conclu par la Premier League à l'étranger, et un tel trésor risquerait de déséquilibrer encore davantage les forces financières des divers championnats européens.

>> A lire aussi: Le foot combiné aux arts martiaux, voilà le plan de la Chine pour gagner la Coupe du monde un jour

Depuis cet été, la Premier League a commencé à percevoir le pactole record de 5,1 milliards de livres sur trois ans accordé par les diffuseurs du championnat au Royaume-Uni (soit 6,9 milliards d'euros au taux de change de l'époque de signature du contrat, c'est à dire 2,3 milliards d'euros par saison).

La Premier League ne s'est pas exprimée sur le sujet, mais le diffuseur chinois sur internet PPTV a confirmé à l'AFP avoir remporté la compétition pour arracher ces droits, sans préciser de montant toutefois. Ce diffuseur appartient au géant chinois de la distribution de produits électroniques et d'électroménager Suning, qui a racheté près de 70% de l'Inter Milan en juin pour 270 millions d'euros.

Actif aussi dans le football en Chine, ce groupe y possède le club Jiangsu Suning qui a battu des records de transfert en Asie en recrutant les Brésiliens Ramires (ex-Chelsea) et Alex Teixeira (ex-Shakhtar Donetsk) pour 28 et 50 millions d'euros. Les investisseurs chinois ont multiplié les transactions dans le football européen ces derniers mois - un mouvement encouragé au sommet de l'Etat par le président Xi Jinping, fan déclaré du ballon rond.