La Fifa reconnaît un virement de 10 millions de dollars, mais assure que «ça ne vient pas d'un haut responsable»

FOOTBALL Alors que Jérôme Valcke a été directement mis en cause par l'enquête de la justice américaine...

J.L. avec AFP

— 

Sepp Blatter le 30 mai 2015.
Sepp Blatter le 30 mai 2015. — Ennio Leanza/AP/SIPA

La Fifa a reconnu mardi avoir procédé à un virement de 10 millions de dollars « dans le cadre du développement du football dans les Caraïbes» mais a assuré que «ni Jérôme Valcke ni aucun haut responsable de la Fifa n’étaient concerné».

«En 2007, dans le cadre de la Coupe du monde 2010 en Afrique du Sud, le gouvernement sud-africain a approuvé un projet de 10 millions de dollars pour aider la diaspora africaine dans les Caraïbes», a indiqué la Fifa dans un communiqué, précisant que cette somme provenait du comité d'organisation du Mondial sud-africain. «Le paiement a été autorisé par le président de la commission des finances et exécuté en conformité avec les règlements de la Fifa», ajoute la Fédération internationale.

«Ni le secrétaire général, Jérôme Valcke, ni aucun autre haut responsable de la Fifa n'ont été concernés par l'initiation, l'approbation ou la mise en place de ce projet», ajoute l'instance mondiale du football.

Alors que la Fifa fait face depuis mercredi à une tempête judiciaire, le New York Times a rapporté lundi que le secrétaire général de la Fifa et bras droit de Joseph Blatter, le Français Jérôme Valcke, avait transféré 10 millions de dollars sur des comptes gérés par l’ancien vice-président de l’organisation Jack Warner mis en cause par la justice américaine dans un scandale de corruption. une information que le secrétaire général de la Fifa a niée par email, expliquant qu’il n’avait pas l’autorisation d’approuver ce genre de virement.