20 Minutes : Actualités et infos en direct
FOOTBALLIl est vraiment si terrible que ça le calendrier du PSG?

Ligue des champions, Coupes, Championnat... Il est si terrible que ça le calendrier du PSG?

FOOTBALLAlors que le président Al-Khelaïfi n'a pas du tout aimé que la FFF refuse de décaler un match...
L'attaquant du PSG Edinson Cavani contre Chelsea, le 11 mars 2015, en quart de finale de Ligue des Champions.
L'attaquant du PSG Edinson Cavani contre Chelsea, le 11 mars 2015, en quart de finale de Ligue des Champions. - IAN KINGTON / AFP
Antoine Maes

Antoine Maes

Tout de suite, les grands mots. Nasser Al-Khelaïfi, qui aurait aimé que la FFF l'aide un peu à alléger le calendrier du PSG, a pris note du refus des instances, et pas de la meilleure manière possible. «Profondément déçu», le patron parisien balance même: «Je trouve aujourd’hui dommage que les instances fédérales françaises nous obligent à choisir entre un titre national et un titre européen». Donc, Nasser est en colère, même si les instances en question estiment qu'il n'y a plus de date disponible.


Mais pourquoi? Parce que son club est encore en course sur tous les tableaux, et qu'il est parti pour disputer quatre matchs en neuf ou dix jours en avril. Et pas n'importe quels matchs: Un déplacement à Marseille, une demi-finale de Coupe de France au Parc contre Saint-Etienne (le match que le PSG voulait déplacer), la finale de la Coupe de la Ligue contre Bastia, un quart de finale de Ligue des champions, un déplacement à Nice, le quart de finale retour de Ligue des champions, la réception du Losc. Ouch.

Ne vous fiez pas au calendrier disponible sur le site du PSG: le club n'a pas encore inséré les deux quarts de finale de C1 dans ce mois d'avril surbooké.


La fédé l'a bien étudié, ce calendrier et a vu deux dates: le 11 avril (tiens, le jour de la finale de la Coupe de la Ligue), et le 19 mai. Sauf qu'organiser l'événement en onze jours est insurmontable selon la FFF: «L'engouement autour de la finale de la Coupe de France impose une préparation en relation avec les pouvoirs publics de plusieurs semaines». Soit.

Le PSG le jouera donc, ce marathon. D'un côté, il l'a bien cherché: c'eut été plus simple de balancer une compétition par la fenêtre, au lieu de courir après un quadruplé inédit. Interrogé par L'Equipe, Gérard Houiller, ancien coach de Liverpool et Lyon, glisse un petit conseil à Laurent Blanc. «Il ne faut surtout pas dire à ses joueurs qu'ils sont fatigués. J’ai fait cette erreur, mais à Lyon, je ne me suis jamais plaint des cadences. Il faut tout faire pour positiver car si on glisse dans l'inconscient des joueurs qu'ils peuvent être fatigués, ils vont l'être». Exactement ce que suggère Nasser Al-Khelaïfi dans ses déclarations, non?

Sujets liés