Ligue 1: «Le titre n'est pas perdu» pour le milieu marseillais Alaixys Romao

FOOTBALL Les joueurs marseillais avaient du mal à accepter dimanche le but concédé dans les arrêts de jeu à Saint-Etienne (2-2), une semaine après celui face à Reims (2-2). Ils ne font pas pour autant un trait sur leurs ambitions...

À Saint-Etienne, Jérémy Laugier
— 
Alaixys Romao reconnaît qu'il y avait «beaucoup de frustration» dans le vestiaire suite au nul concédé (2-2) dans le Chaudron dimanche.
Alaixys Romao reconnaît qu'il y avait «beaucoup de frustration» dans le vestiaire suite au nul concédé (2-2) dans le Chaudron dimanche. — PHILIPPE MERLE / AFP

Un week-end durant lequel deux points sont perdus sur les concurrents directs que sont l'OL et le PSG ne peut être une réussite pour les Marseillais. Pourtant, tous les joueurs étaient enthousiastes quant au jeu produit dimanche à Saint-Etienne (2-2), notamment avec cette folle séquence du doublé de Michy Batshuayi (64e et 68e), à peine entré en jeu.

«On a montré beaucoup de choses qu'on avait perdues ces derniers temps. Il ne faut donc pas tout jeter, même si c'est une mauvaise opération», indique ainsi le défenseur central Rod Fanni. 

«Encore deux points de perdus»

«Il faut remédier à ces buts concédés dans les arrêts de jeu (comme contre Reims une semaine plus tôt), soupire le milieu Alaixys Romao. Il y avait beaucoup de frustration dans le vestiaire car cela fait encore deux points de perdus. Nous sommes maintenant à quatre points de Lyon, ce qui est peu et beaucoup à la fois...»

Mais même si l'OM n'est que 10e de L1 sur la phase retour, le milieu togolais refuse de tirer un trait sur les plus hautes ambitions qu'a pu avoir le club, si longtemps leader du championnat. «Il reste encore 12 journées donc le titre n'est pas perdu», assure Alaixys Romao.

Les réceptions de Lyon, Paris et Monaco comme motifs d'espoir

Auteur d'une belle rentrée, Romain Alessandrini partage sa confiance: «On va essayer de vite tourner la page. On recevra Lyon, Paris et Monaco et on n'a pas peur de toujours regarder devant nous au classement».

Avant cela, l'OM devra prendre avec beaucoup de sérieux la réception de Caen vendredi (20h30). «A nous de lancer une série. Il ne faut pas se décourager et je pense que le titre est encore jouable», lance aussi André Ayew.