Qui est Jérôme Garcès, le premier Français à arbitrer une demi-finale de Coupe du monde?

RUGBY L'arbitre français va officier lors d'Afrique du sud - Nouvelle-Zélande, samedi...

N.C. avec AFP

— 

L'arbitre français Jérome Garcès lors d'Angleterre-pays de Galles, le 26 septembre 2015 à Twickenham.
L'arbitre français Jérome Garcès lors d'Angleterre-pays de Galles, le 26 septembre 2015 à Twickenham. — BPI/REX Shutterstock/SIPA

Jérôme Garcès sera en charge de maintenir les débats entre All Blacks et Springboks à bonne température samedi à Twickenham, devenant au passage le premier Français à arbitrer une demi-finale de Coupe du monde.

Garcès, qui fêtera samedi ses 42 ans, est «au sommet de son art», dixit Didier Mené, le patron des arbitres français. Cela tombe bien car le Béarnais, originaire de la vallée d'Ossau, aura pour lourde charge de donner le coup d'envoi samedi d'un des matchs les plus attendus de ces quatre dernières années.

>> A lire aussi: Vous comparez Julian Savea à Jonah Lomu? Vous avez bien tort

Une immense récompense pour cet ancien ailier à modeste niveau, qui il y a cinq ans encore était employé chargé de la qualité fournisseur pour l'usine de Bordes (Pyrénées-Atlantiques) de l'entreprise Turbomeca, le fabricant de turbines à gaz. Arbitre international depuis 2010, Garcès est à la fois «très rigoureux» mais aussi «capable de s'effacer, par son comportement et sa communication, pour ne pas trop peser sur un match», selon Didier Mené.

«Il est apaisant dans un contexte de grande tension», souligne-t-il encore, louant son «goût du jeu» qui donne à Garcès «une certaine souplesse». Cinquième arbitre professionnel de l'histoire du rugby français, Garcès a fait partie des quatre sifflets de l'Hexagone retenus pour cette Coupe du monde. Il s'est fait remarquer par une prestation propre pleine d'assurance lors du quart de finale entre l'Argentine et l'Irlande (43-20), qui lui a valu un rappel pour les demi-finales, une première pour la France.

L'arbitrage français au top

«L'arbitrage français ne s'est jamais aussi bien porté», se réjouit ainsi Didier Mené qui espère aussi que Romain Poite ait une chance lors du match pour la 3e place, le week-end suivant. Poite pourra en tout cas transmettre à Garcès son expérience d'un choc entre All Blacks et Springboks, puisqu'il avait dirigé la rencontre du Four nations en septembre 2013, remportée 29 à 15 par les partenaires de Richie McCaw. Le Français avait sanctionné d'un carton rouge controversé le talonneur des Boks Bismarck Du Plessis et s'était retrouvé dans la tourmente.