Tokyo 2020: Six athlètes saisissent le TAS pour que le 50 km marche féminin soit ajouté au programme des JO

ATHLETISME La championne du monde et cinq autres athlètes ont saisi le TAS

W.P, avec AFP

— 

La championne du monde du 50km Inês Henriques ainsi que six autres athlètes ont saisi le TAS
La championne du monde du 50km Inês Henriques ainsi que six autres athlètes ont saisi le TAS — Martin Meissner/AP/SIPA

Le 50 km marche féminin frappe à la porte des Jeux olympiques 2020, sous l’impulsion de la championne du monde Inès Henriques et de cinq autres athlètes. Celles-ci ont saisi le  Tribunal arbitral du sport (TAS) pour faire inscrire le 50 km marche féminin au programme de Tokyo-2020, a-t-on appris du TAS. L’épreuve a fait son apparition aux Mondiaux d’athlétisme à Londres, en 2017.

Le recours qui vise la Fédération internationale d’athlétisme (IAAF) et le Comité international olympique (CIO) a été enregistré par le TAS début avril. « Aucune date d’audience n’a encore été fixée pour cette affaire », a précisé le tribunal suprême en matière de sport, qui siège à Lausanne. Contactée par l’AFP, l’IAAF a précisé que l’inscription de cette épreuve au programme des JO de la prochaine édition « avait été demandée l’an passé mais le CIO a répondu que c’était trop tard pour Tokyo ».