Henry-Trezeguet, le duo reconstitué ?

©2006 20 minutes

— 

no credit

Ils n'ont plus débuté ensemble en sélection depuis le soporifique match amical contre l'Allemagne, le 12 novembre 2005 (0-0). Vendredi, Thierry Henry et David Trezeguet devraient former le duo d'attaque des Bleus, avec comme mission cruciale de marquer deux buts de plus que le Togo.

Propulsés sur la scène internationale lors du Mondial 1998, les deux ex-Monégasques, qui cumulent 86 buts sous le maillot bleu, ont souvent alimenté le débat sur leur association. En Corée et au Japon, il y a quatre ans, Roger Lemerre avait tranché en exilant « Titi » sur le flanc gauche. En Allemagne, Raymond Domenech privilégie Henry malgré « le sentiment de solitude » du buteur d'Arsenal sur le front de l'attaque. Compte tenu de la situation, la donne devrait changer face aux Togolais. Concernant la titularisation du joueur de la Juventus Turin, entré dans les arrêts de jeu contre la Corée à la place de Zinédine Zidane, le sélectionneur s'est expliqué, hier. « La sortie de Zizou était faite pour envoyer des signaux à certains joueurs. Cela veut dire que David peut se préparer, il a ses chances, a déclaré Domenech avant de se rattraper. Comme Louis (Saha) d'ailleurs... » Traînant sa peine depuis le début de la compétition, « Trezegol » avait lancé la première salve contre Domenech, lui reprochant à mots couverts de n'aligner que le seul Thierry Henry en pointe. « Avec Titi, on a fait de belles choses ensemble à Monaco, témoignait le Franco-Argentin. On essaie de s'adapter l'un à l'autre, parfois cela marche, parfois non. Mais une telle qualité de joueurs, on ne la trouve pas dans tous les pays. » C'était également le cas en 2002, et cela n'avait pas empêché la France de sortir au premier tour.

Sébastien Bordas (à Hameln)