Top 14: vendredi 13 heureux pour Perpignan, vainqueur de Toulouse

© 2012 AFP

— 

Perpignan, grâce à la fougue d'une ligne d'avants conquérante et la botte de James Hook, auteur de 20 points, a réalisé un grand pas vers le maintien en s'imposant face au Stade Toulousain (25-10) vendredi en ouverture de la 23e journée du Top 14 de rugby.
Perpignan, grâce à la fougue d'une ligne d'avants conquérante et la botte de James Hook, auteur de 20 points, a réalisé un grand pas vers le maintien en s'imposant face au Stade Toulousain (25-10) vendredi en ouverture de la 23e journée du Top 14 de rugby. — Raymond Roig afp.com

Perpignan, grâce à la fougue d'une ligne d'avants conquérante et la botte de James Hook, auteur de 20 points, a réalisé un grand pas vers le maintien en s'imposant face au Stade Toulousain (25-10) vendredi en ouverture de la 23e journée du Top 14 de rugby.

Le Stade Toulousain, qui n'avait plus perdu deux matches consécutifs depuis décembre 2009, n'a pas réussi à arracher le bonus défensif qu'il était au moins venu chercher en Catalogne, une semaine après sa défaite à Edimbourg en Coupe d'Europe (19-14).

Premier non-relégable au coup d'envoi, Perpignan, avec Chouly, incertain jusqu'à jeudi, mais sans Tuilagi, se devait de prendre le maximum de points pour s'éloigner de Bayonne (13e), qui reçoit samedi son voisin Biarritz pour un derby de tous les dangers pour l'Aviron.

L'Usap devra confirmer définitivement son maintien dès samedi prochain à Paris face au Stade Français. Le leader toulousain, en revanche, enregistre un nouveau coup dur: la blessure de William Servat --qui n'a joué que trois minutes--, pourtant laissé sur le banc en début de rencontre comme le capitaine Thierry Dusautoir.

Dans un stade Aimé-Giral à guichets fermés, les champions de France ont subi pendant la première demi-heure. Faibles en conquête, ils ont multiplié les fautes de main et se retrouvaient tout heureux d'atteindre la pause avec une avance d'un point (7-6).

L'une de leurs incursions tranchantes dans le camp de l'Usap, par Jauzion, l'un des plus en vue avec Nyanga et Poitrenaud, était stoppée à deux mètres de l'en-but, mais Albacete surgissait d'un regroupement pour porter une banderille (35e).

Perpignan, pourtant volontaire à l'image de Cazenave ou Michel, s'en remettait à la botte de Hook, gêné par le vent et peu en verve (2 sur 4 à la pause).

Avec une première ligne renouvelée (entrée de Human, Johnston et Servat, blessé, entorse du genou droit, après trois minutes), le Stade Toulousain continuait à faire le dos rond, subissait les assauts de l'Usap et les coups de pied de Hook (12-7, 51e) et frisait même le carton jaune que récoltait peu après Tolofua pour antijeu (57e).

Profitant des fautes des Toulousains, Hook aggravait encore la marque, les hommes de Guy Novès, en quête du bonus défensif, ne réduisant le score que par Beauxis. Après un essai sur interception de Planté refusé pour hors-jeu, Joffrey Michel, sur un contre lancé juste après la sirène, portait l'estocade (80+1e) dans un Aimé-Giral comblé.

Résultats de la 23e journée du Championnat de France Top 14 de rugby:

vendredi

Perpignan - Stade Toulousain 25 - 10

samedi

(14h15) Racing-Métro - Brive

Agen - Toulon

Clermont - Stade Français

Montpellier - Lyon OU

(16h15) Bayonne - Biarritz

(20h45) Castres - Bordeaux-Bègles

Classement: Pts J G N P pp pc dif bonus 1.StadeToulousain 78 23 17 1 5 557 389 168 8 2.Clermont 74 22 16 2 4 521 302 219 6 3.Toulon 63 22 12 4 6 489 319 170 7 4.Montpellier 57 22 12 1 9 515 435 80 7 5.Castres 55 22 11 3 8 455 429 26 5 6.Racing-Métro 54 22 11 1 10 475 459 16 8 7.StadeFrançais 53 22 10 2 10 506 497 9 9 8.Agen 44 22 10 1 11 407 478 -71 2 9.Perpignan 44 23 8 2 13 421 484 -63 8 10.Brive 42 22 7 1 14 345 338 7 12 11.Biarritz 42 22 8 2 12 351 455 -104 6 12.Bordeaux-Bègles 41 22 9 0 13 384 522 -138 5 13.Bayonne 34 22 6 3 13 375 540 -165 4 14.LyonOU 30 22 5 3 14 311 465 -154 4

NDLR: Victoire = 4 pts, nul = 2 pts, défaite = 0 pt

Bonus: 1 pt pour une victoire avec 3 essais de plus que l'adversaire, 1 pt pour une défaite de 7 pts ou moins.

Les 2 premiers qualifiés pour les demi-finales.

Les clubs classés de 3 à 6 disputent des barrages pour les demi-finales.

Les 2 derniers en Pro D2.