Golf : Tiger Woods, un champion en deuil

©2006 20 minutes

— 

La pluie qui a perturbé le 3e tour pendant plus de 4 heures samedi oblige les leaders, avec à leur tête l'Américain Chad Campbell, à disputer pratiquement deux tours lors de la dernière journée du Masters de golf, première levée du Grand Chelem.
La pluie qui a perturbé le 3e tour pendant plus de 4 heures samedi oblige les leaders, avec à leur tête l'Américain Chad Campbell, à disputer pratiquement deux tours lors de la dernière journée du Masters de golf, première levée du Grand Chelem. — David Cannon AFP/Getty Images

Très affecté par le décès de son père, Earl, le 3 mai dernier, Tiger Woods n'a toujours pas repris la compétition. Le nº 1 mondial a ainsi annoncé la semaine dernière son forfait pour le Memorial Tournament, un tournoi qu'il n'avait pourtant jamais manqué depuis ses débuts professionnels, il y a dix ans. Woods n'a ainsi plus joué en compétition depuis sa troisième place au Masters d'Augusta, le 9 avril dernier.

Début 2003, après une absence de deux mois en raison d'une opération au genou, le Tigre avait réussi un retour fracassant en remportant son tournoi de rentrée, le Buick Invitational. Cette fois, les observateurs s'interrogent sur la fragilité mentale du champion américain après ce tragique événement. « Chaque fois qu'il va jouer au golf, il pensera à son père qui lui a tout appris. Ce sera dur pour lui pendant un certain temps », estime Davis Love III, qui sait de quoi il parle puisque son père et mentor est décédé au cours d'un accident d'avion en 1988. « Mon père était mon meilleur ami et mon modèle confesse d'ailleurs Tiger Woods. Il va terriblement me manquer... »

A 30 ans, le meilleur golfeur de la planète devrait faire son retour pour l'US Open, deuxième levée du Grand Chelem, qui débutera le 15 juin. Woods, qui a participé mardi dans l'Arkansas à un tournoi de charité en faveur d'enfants malades, estime encore être loin de sa forme optimale. « De toute évidence, il faut être au top pour remporter l'US Open. Je dois donc encore travailler sur mon driving, le contrôle de la distance et mes fers », explique l'Américain, qui aimerait mettre fin à la belle série de son grand rival actuel, Phil Mickelson, vainqueur des deux derniers tournois du Grand Chelem.

G. A.