Le capitaine des Iles Samoa Mo Schwalger, lors d'un entraînement le 29 septembre 2011 lors de la Coupe du monde de rugby à Auckland.
Le capitaine des Iles Samoa Mo Schwalger, lors d'un entraînement le 29 septembre 2011 lors de la Coupe du monde de rugby à Auckland. — REUTERS

RUGBY

Les joueurs des Samoa dénoncent les troisièmes mi-temps de leurs dirigeants

Selon le capitaine, ils passaient leur temps à boire...

Il était temps que la Coupe du monde se termine pour Mo Schwalger, le capitaine de l’équipe des Samoa. A peine rentré chez lui, il a remis un rapport au Premier ministre de son pays pour expliquer le chaos en interne de son équipe pendant la compétition. Sur le terrain, les Samoans ont échoué aux portes des quarts de finale, mais le capitaine affirme que durant la préparation, le manager de l'équipe «disparaissait chaque semaine deux à trois jours. Il sortait pour aller boire.»

Selon le capitaine samoan, «Tuala Mathew Vaea n’était là que pour passer du bon temps». Et il n’était pas le seul. Le vice-président de la fédération, Lefau Harry Schuster, a aussi fait le voyage pour profiter des troisièmes mi-temps plutôt que pour aider son équipe à préparer ses matchs. «Schuster amenait des amis ou des membres du conseil d'administration à l'hôtel pour boire», se plaint Schwalger.

En pleine compétition, le capitaine samoan aurait même menacé de plier bagages, écœuré par l’attitude de ses dirigeants. Le Premier ministre s’est dit surpris par ces révélations et assure qu’il va rencontrer l’encadrement pour mettre les choses au point. A leur échelle, les Iles Samoa ont aussi droit à leur «Knysna».