Le ministre des sports David Douillet (à g.) lors de sa visite en Nouvelle-Zélande auprès du XV de France de rugby, le 7 octobre 2011 à Auckland.
Le ministre des sports David Douillet (à g.) lors de sa visite en Nouvelle-Zélande auprès du XV de France de rugby, le 7 octobre 2011 à Auckland. — J.Naegelen/REUTERS

RUGBY

David Douillet: «Cette équipe est responsable et courageuse»

Le ministre des Sports a félicité les joueurs du XV de France juste après leur défaite en finale de la Coupe du monde de rugby face aux All-Blacks (8-7)...

C’est du club France, quelques heures après la rencontre, que le nouveau ministre des sports a confié à 20minutes.fr ses premières impressions après la cruelle défaite des Bleus face aux Blacks (8-7), ce dimanche. Pour David Douillet, le XV de France a réalisé un match historique et a donné un très bon exemple.

Quel est votre premier sentiment après ce match?
Pour moi, la France a fait un match historique, qui restera dans les annales. Les gars ont été formidables. Ils sont allés au combat avec courage. Ils peuvent  avoir la tête haute.

Qu’a-t-il manqué pour l’emporter?
Je n’ai pas la prétention de savoir ce qui a manqué, mais c’est toujours très compliqué de donner le meilleur de soi-même face à un peuple qui est acquis à la cause de l’équipe adverse. Les Blacks ont été magnifiques tout au long de la compétition, ils l’ont été beaucoup moins face aux Français ce dimanche et je crois qu’on a démontré à tout le monde que la France était une grande nation de rugby. En tout cas, cette équipe de France là est responsable, courageuse et efficace.

Comment avez-vous trouvé les joueurs juste après la rencontre?
Très dignes et prenant vraiment conscience de ce qui s’est passé ce dimanche. Ils sont passés très près d’un titre historique, d’un scénario unique. C’était partagé avec l’idée d’avoir tout donné, avec courage, bravoure. C’est que je leur ai dit, c’est ce que tous les Français pensent: ils peuvent sortir de la compétition la tête très haute et en ayant marqué les esprits positivement, en donnant un très bon exemple.

Comment jugez-vous l’ensemble de la compétition des Bleus? Cette finale ne cache-t-elle pas un ensemble très moyen?
Dans une compétition, chaque tour est différent. Surtout qu’il y a beaucoup d’écart de temps entre les matchs, tout ne se déroule pas sur un jour. Il y a une remise en question à faire à chaque fois et cette équipe de France a progressé au fur et à mesure de la Coupe du monde jusqu’à l’apothéose ce dimanche. Elle a montré qu’elle était capable de relever des défis.

Estimez-vous que le public et les médias ont été trop durs avec cette équipe?
Le public français n’est pas injuste. Les médias ont été un peu durs, c’est vrai. Je suis bien placé pour savoir qu’il y a des jours, vous vous levez le matin et tout se passe admirablement bien et d’autres non. Les critiques, on peut les faire à partir de maintenant, mais pendant le déroulement de la Coupe, c’est compliqué, ce n’est pas très juste. Ça aurait pu déstabiliser l’équipe de France.