Xavier Gravelaine : « Nantes m'a formé et déformé »

©2006 20 minutes

— 

Xavier Gravelaine, ex-Nantais (1984-1988) et ex-Strasbourgeois (1994-1995).

Samedi soir, Nantes (14e) ira à Strasbourg (18e), lors de la 34e journée de L1. Deux clubs que vous avez bien connus...

Je suis arrivé au centre de formation à Nantes à 15 ans. Je ne regrette pas ce passage de quatre ans car j'y ai connu Raynald Denoueix, un type exceptionnel.

Vous avez ensuite signé pro sans jouer avec le club nantais...

Un grand regret. J'avais pourtant signé quatre ans. Mais je suis tombé sur Miroslav Blazevic [entraîneur en 1990]. Il était plus beau parleur qu'entraîneur. Il s'en battait l'oeuf de moi. J'ai demandé à être prêté une saison à Laval (D2).

Après cette expérience, vous n'avez pas pu revenir...

Le coach Jean-Claude Suaudeau me voulait mais Budzynski était réticent à mon égard. Caen a alors racheté mon contrat. Comme un sac de viande ! Après ça, Robert Budzynski ne m'a plus jamais contacté.

Cette aventure au FC Nantes vous a semble-t-il marqué ?

Je pense que j'ai été formé et déformé à Nantes. Le style nantais est vraiment atypique. C'est le collectif avant tout. Ce n'est pas évident. C'est pour cela qu'il y a beaucoup d'anciens Nantais qui se plantent quand ils partent ailleurs. Il faut avoir un caractère fort pour réussir derrière...

Vous avez joué également à Strasbourg en 1994-1995...

On avait une équipe exceptionnelle. On a été les seuls à faire chuter les Canaris cette saison-là. C'était presque un trophée pour nous car ils avaient réalisé une saison faramineuse !

Que faites-vous aujourd'hui ?

Depuis mon départ du poste de manager général d'Istres (L2) en novembre, je suis consultant pour France Télévisions et pour Eurosport.

Recueilli par David Phelippeau