Natation: Agnel et Lacourt encore plus haut

© 2011 AFP

— 

Symboles de la nouvelle garde, les champions d'Europe Yannick Agnel (400 m libre) et Camille Lacourt (100 m dos) ont encore pris de la hauteur lors des Championnats de France où ils ont signé la meilleure performance mondiale de l'année sur leur distance respective, mercredi à Strasbourg.

La première journée de la compétition, qualificative pour les Mondiaux-2011 de Shanghai (24-31 juillet), a permis à six nageurs (4 garçons et 2 filles) de décrocher leur billet pour la Chine: Agnel (400 m libre), Lacourt (100 m dos), Jérémy Stravius (100 m dos), Sébastien Rouault (400 m libre), Alexianne Castel (200 m dos) et Camille Muffat (800 m libre).

La plus belle performance de la journée est attribuée à Yannick Agnel, 18 ans, en passe de devenir l'une des nouvelles stars de la natation française, et qui a amélioré son record de France de près de 2,5 secondes (3:43.85) pour sa première course en grand bain sur la distance depuis son sacre européen en août dernier à Budapest.

"Je suis vraiment heureux, surtout de la manière dont ça s'est déroulé. Je me sens mieux que les années précédentes. Je n'avais pas l'habitude de faire un 400 m aussi serein le matin (en séries). Je dépensais beaucoup d'énergie pour pas grand chose", a expliqué Agnel.

"C'est une performance qui me permet d'exister au niveau international mais je sais que ce ne sera pas suffisant pour décrocher un titre à Shanghai", a tenu à relativiser le jeune Niçois qui a livré bataille avec le double champion d'Europe (800 m et 1500 m libre) Sébastien Rouault (3:47.42).

Son principal rival sur la distance est l'Allemand Paul Biedermann, champion du monde en titre et détenteur du record du monde (3:40.07), qui n'a toujours pas nagé de 400 m depuis sa finale perdue en août face à... Agnel.

"Je sais que ce chrono est appelé à être battu très rapidement. Maintenant je suis sur les chapeaux de roue !", a lancé joyeusement Agnel, débarrassé "d'une petite boule dans le ventre" grâce à ce premier ticket pour Shanghai.

Lacourt, 25 ans, a tenu son rang dans le gotha mondial avec un bon chrono (52.44, à 33/100 de son record d'Europe, en devançant un rival tricolore de plus en plus menaçant, Jérémy Stravius (53.59), dauphin de Lacourt à l'Euro-2010.

"C'est important de faire un gros temps. Je ne sais pas si je suis soulagé mais j'ai plus de sérénité sur le 100 m. Je sais le nager à très haut niveau", a commenté le Marseillais.

Le +beau gosse de la natation française+, happé par les sollicitations après ses 3 médailles d'or européennes de l'été dernier, s'est remis sérieusement au travail en janvier.

"C'était important à ces Championnats de France de faire un gros temps et de montrer que je tenais mon statut depuis les Championnats d'Europe", a-t-il souligné.

Lacourt a rempli l'essentiel de son contrat en se qualifiant pour les Mondiaux sur la distance où il excelle. Lui reste le 50 m dos, une distance où il est aussi champion d'Europe mais qui est non olympique, le 200 m dos, qu'il peine à apprivoiser et le 100 m libre, une course pour se faire plaisir.