Biathlon: Fourcade a manqué le globe mais pas sa saison

© 2011 AFP

— 

Martin Fourcade s'est vu souffler le petit globe de la Coupe du monde de mass-start par le Norvégien Emil Hegle Svendsen, vainqueur dimanche de l'ultime épreuve de la spécialité à Oslo, ce qui ne gâche pas sa superbe saison.

Pour sa dernière course de l'hiver sur le circuit mondial, le Catalan de 22 ans, leader du classement général de la mass-start avant cette ultime épreuve, a terminé à la 7e place.

En tête avant le premier tir debout, il a perdu tout espoir de podium avec deux pénalités et laissé le champ libre à Svendsen.

"Je suis un peu déçu pour le petit globe, mais ce n'est pas quelque chose qui me plombera le moral toute ma carrière", a insisté Fourcade qui a terminé à la 3e place du classement général d'une Coupe du monde remportée par le prodige norvégien Tarjei Boe, 22 ans lui aussi.

"Le bilan est positif, mais il reste des choses à travailler, notamment sur le tir debout. Je pense déjà à la saison prochaine où le général pourrait être l'un des mes objectifs", a-t-il insisté.

Après sa médaille d'argent des JO-2010 et ses premières victoires en Coupe du monde l'hiver dernier, le cadet des Fourcade est devenu l'incontestable N.1 français avec son titre mondial (poursuite) début mars en Russie et deux autres médailles (argent en sprint, bronze en relais mixte).

En attendant la saison prochaine, il participera aux Championnats de France début avril puis à une exhibition à Moscou avant de couper: "Le corps tire un peu, mais le plus difficile, c'est d'être loin de ma famille".

Même état d'esprit chez les dames qui ont terminé la saison épuisées physiquement et moralement à l'image de Marie-Laure Brunet, forfait pour le week-end d'Oslo.

La double médaillée olympique termine tout de même au 13e rang mondial.

Dix-neuvième dimanche, Marie Dorin, 24 ans, a passé un cap cette saison en terminant à la 7e place du classement général avec deux podiums en Coupe du monde et des belles promesses lors des Mondiaux-2011.

La Coupe du monde a été remportée par Kaisa Mäkäräinen, première Finlandaise à soulever le globe de N.1 mondiale alors qu'elle ne s'était jamais imposée dans une épreuve de Coupe du monde avant cet hiver.