Djibril Cissé porte plainte contre le président de l'Olympiakos

FOOTBALL Après les incidents de l'après-match du derby athénien...

R.S.

— 

Djibril Cissé sous le maillot du Panathinaïkos, le 30 octobre 2010.
Djibril Cissé sous le maillot du Panathinaïkos, le 30 octobre 2010. — D.MESSINIS/AP/SIPA

L’agression et les cris de singes de la semaine dernière l’ont convaincu de quitter la Grèce enfin de saison. Djibril Cissé ne se sent plus en sécurité au Panathinaïkos, depuis les incidents de la fin du match contre Olympiakos. L’attaquant français a donc porté plainte auprès de l’UEFA, contre le club d’Athènes et son président Vangelis Marinakis, pour diffamations, injures et menaces.

Critiqué pour ses tenues vestimentaires, agressé physiquement et visé par des cris de singes en Grèce, l’ancien buteur de l’OM avait échangé des mots avec Marinakis, également président de la Ligue, à l’issue du derby athénien. «J'étais très déçu après le match et j'ai dit que dans ces conditions je partirais. Rien n'a changé dans ce que j'ai dit sur mon intention de rester ou de partir», a confirmé le joueur après son entraînement, vendredi.