Jean-Baptiste Grange gagne le slalom de Kitzbühel

SKI Après une seconde manche de folie...

A.P.

— 

Le Français Jean-Baptiste Grange remporte le slalom de Kitzbühel, le 23 janvier 2011.
Le Français Jean-Baptiste Grange remporte le slalom de Kitzbühel, le 23 janvier 2011. — L.Foeger / REUTERS

Kitzbühel est bien l’eldorado du ski français. Cinq ans après Jean-Pierre Vidal, deux ans après Julien Lizeroux, Jean-Baptiste Grange a dompté le mythique slalom autrichien. Grange récidive puisqu’il s’était déjà imposé dans le Tyrol en 2008. «Il faut skier en hauteur et en légèreté, c'est ce qui me plaît ici», observe le vainqueur du jour interrogé par l’Equipe.fr.

Quatrième  à l'issue de la première manche, le skieur de Valloire a lâché les chevaux lors du second tracé pour mettre d’accord le Croate Ivica Kostelic et l'Italien Guiliano Razzoli. Aérien et bien placé, il s’est même permis une «Bode Miller» en frôlant la chute à mi-parcours pour repartir comme si de rien n’était.

Grange a douté

Après sa troisième place à Wengen la semaine dernière, Grange met enfin de côté les doutes nés en décembre dernier, quand une épaule douloureuse  et plusieurs sorties de piste avaient rogné sa confiance. Sur le podium, Grange le placide cachait mal son émotion.  «J'avais les larmes qui montaient, plus qu'à Levi (NDLR: son premier succès de la saison en novembre dernier). Je suis content de la façon dont je me suis relevé car il y a dix jours, c'était loin d'être évident», avoue le vainqueur de la Coupe du monde de slalom 2009.

Kitzbühel à peine digéré, le Français s’attaque dès mardi à un autre gros morceau de la saison: le slalom de Schladming (toujours en Autriche) disputé en nocturne. Une nouvelle occasion pour le leader du ski tricolore de se mettre dans la lumière.