Mormeck: «Haye est prenable»

BOXE La victoire du Britannique contre John Ruiz n'a pas convaincu le Français...

M. P.

— 

Jean-Marc Mormeck lors de son combat de retour le 17 décembre à la Halle Carpentier. 
Jean-Marc Mormeck lors de son combat de retour le 17 décembre à la Halle Carpentier.  — Sebastien Ortola/20 minutes

En envoyant plusieurs fois son adversaire au tapis samedi soir et en l’obligeant à abandonner dans la 9e reprise, David Haye a impressionné. Mais pas tout le monde. Dans L’Equipe, Jean-Marc Mormeck assure que si Haye «avait affronté l’un des frères Klitschko plutôt que Ruiz, il aurait perdu avant la limite.» Mais l’ancien champion du monde français des lourds-légers, récemment passé chez les lourds, pense que lui-même peut mettre à terre le Britannique: «Je pense que je serai dans la course, qu’Haye est prenable et que je peux faire basculer un combat contre lui. Comme tous les gros puncheurs, il souffre quand on l’accule. Face à moi, Haye ne sera pas intouchable.» Avant de prendre sa revanche – Haye l’avait battu en lourds-légers pour le titre de champion du monde -, Mormeck va toutefois devoir se débarrasser de Fres Oquendi le 6 mai.