Pierre autorisé à sortir du coin

— 

Le bonnet d'âne du puni a laissé place à un bonnet gris en laine. Jean-Jacques Pierre, mis à l'écart sous l'ère de l'ex-entraîneur Jean-Marc Furlan (deux mois et demi), sera titulaire au sein de la défense, ce soir, pour la réception de Tours (10e). « Je ne suis pas du tout revanchard, explique l'Haïtien. Je me dis que ce que j'ai fait n'a peut-être pas été bon. J'aime bien repartir de zéro, on a alors tout à prouver. » Le joueur ne veut pas trop revenir sur sa mise à l'écart, pour éviter toute polémique. Tout juste laisse-t-il sous-entendre – comme il l'a toujours soutenu – que son exclusion était décidée non pas par Furlan, mais par les dirigeants, notamment par le conseiller du président Gilles Favard. En attendant, Pierre espère bien rassurer par sa seule présence la 19e défense de Ligue 2 (avec 38 buts encaissés). « Il faut avoir le mental. On va jouer toutes les équipes devant nous. Si on se défonce comme elles, on est capables de jouer dans les trois premiers, Je crois à un nouveau départ. »D. P.