Fed Cup: Alizé Cornet, quand la jeune pousse devient patronne

TENNIS La jeune joueuse tricolore est la nouvelle leader de l'équipe de France qui affronte les Etats-Unis au premier tour...

Alexandra Patard

— 

 Alizé Cornet, le 12 février 2009, après sa victoire contre Hantuchova 1-6, 6-4, 6-2 au tournoi de Coubertin.
 Alizé Cornet, le 12 février 2009, après sa victoire contre Hantuchova 1-6, 6-4, 6-2 au tournoi de Coubertin. — REUTERS/Jacky Naegelen (FRANCE)

L’année dernière, contre l’Italie, elle lâchait de grosses larmes après la lourde défaite (0-5) de son équipe au premier tour de la Fed Cup. Changement de costume et d’état d’esprit pour Alizé Cornet. Virginie Razzano forfait pour blessure, Nathalie Dechy et Amélie Mauresmo jeunes retraitées des courts, la jeune Niçoise de 20 ans (65e mondiale) va revêtir pour la première fois les habits de leader de l’équipe de France, aux côtés de Julie Coin, Stéphanie Cohen-Aloro et Pauline Parmentier. «C’est encore un grand honneur pour moi de faire partie de cette équipe de France de Fed Cup pour la 5ème fois déjà, confie la joueuse sur son site. Je donnerai tout pour que nous remportions cette rencontre et j’ai confiance en nous!»

Retrouvez la fiche d'Alizé Cornet par ici.


«C’est l’occasion pour elle de prendre une nouvelle dimension, explique Nathalie Tauziat, vainqueur de l’épreuve en 1997. Elles ont leurs chances contre cette équipe des Etats-Unis. Et après ce qu’il s’est passé, Alizé a acquis de l’expérience sur le circuit.»

Sortir de l’ombre

Car sur la terre battue de Liévin, surface sur laquelle elle se sent le plus à l’aise, Alizé Cornet devra endosser ses nouvelles responsabilités sans broncher. ««L’expérience des matchs qu’elle a joués la rend plus forte, analyse Patrice Hagelauer, le Directeur technique national. Ça peut l’aider à sortir de l’ombre d’une joueuse comme Amélie Mauresmo. Quand on joue à côté d’une championne comme elle, on veut tellement bien faire, qu’au final ça peut bloquer la joueuse.»

Eloignée des courts de tennis depuis l’annonce de la fin de sa carrière début décembre, l’ancienne n°1 française a souvent porté à bout de bras l’équipe de France en Fed Cup, comme lors des barrages qui ont permis à la France, l’année dernière, de rester dans le groupe mondial.

Sans Amélie Mauresmo et son caractère de battante sur le court comme dans les vestiaires, ce premier tour de Fed Cup pourrait constituer un tournant dans la carrière de la jeune apprentie chef des Bleues. Avec un titre en poche (le tournoi de Budapest en 2008), Alizé Cornet peut se consoler avec cette statistique: la France reste sur une victoire contre les Etats-Unis. En 2003, la bande à Mauresmo avait remporté le titre en battant les Américaines (3-2).