Juan Monaco dément son implication dans l'affaire des prostituées

TENNIS Le joueur argentin nie être le deuxième joueur arrêté dimanche dernier...

La rédaction sport

— 

Le tennisman argentin Juan Monaco, lors d'un match face à Joachim Johansson, au tournoi de Stockholm, le 21 octobre 2009.
Le tennisman argentin Juan Monaco, lors d'un match face à Joachim Johansson, au tournoi de Stockholm, le 21 octobre 2009. — B.Ericson/Scanpix/REUTERS

«Je n'ai jamais connu de problème dans ma carrière et je ne veux pas en avoir maintenant.» Juan Monaco le clame dans le journal Marca. Il n’a jamais été appréhendé par la police dimanche dernier, à Stockholm, pour être rentré à son hôtel avec des prostituées. Un acte assimilé à une infraction à la loi suédoise sur la prostitiution. Les médias argentins avaient cité son nom dans une affaire où le nom d’Ernests Gulbis a également été évoqué. Selon la presse suédoise, le Letton était bien l’un des deux joueurs arrêtés par la police. Dans la foulée, il n’avait pas fait illusion devant Feliciano Lopez, en s’inclinant 6-2, 6-4, en 52 minutes.