Chassé croisé dans les cages des Dogues

— 

Landreau sera absent au moins six mois.
Landreau sera absent au moins six mois. — B. CHIBANE / SIPA

Après l'émotion, la réflexion. Depuis la grave blessure de Mickaël Landreau, opéré dimanche des ligaments croisés, le Losc a dessiné une nouvelle hiérarchie chez ses gardiens de buts. « C'est l'heure de Ludovic Butelle », expliquait sans surprise Rudi Garcia, dimanche sur RMC. Il aura donc six mois devant lui.

Définitivement acheté au club espagnol du FC Valence il y a quelques jours, l'ancien Messin va donc attaquer la saison 2009-2010 comme il avait terminé la précédente : dans la peau d'un titulaire. C'est sûrement ce à quoi il s'attendait avant que le Losc aille chercher le gardien du PSG. « On a eu le nez fin en le faisant signer », expliquait d'ailleurs le coach des Dogues ce week-end.

La suite est plus confuse. Deux choix s'offrent au staff lillois pour le poste de remplaçant. D'abord celui de faire confiance au jeune Alexandre Oukidja (20 ans), « notre gardien en devenir », souligne Rudi Garcia. Lors de la mise à l'écart de Grégory Malicki, en fin de saison passée, c'est lui qui avait endossé le rôle de suppléant sur le banc. Sans accroc, puisqu'il n'avait même pas eu à entrer en jeu. Cette option a l'avantage de privilégier la formation, ce que n'avait pas fait Rudi Garcia la saison passée, et qui lui a été reproché.

Mais les Lillois seraient bien embêtés s'ils devaient aussi se passer de Ludovic Butelle. Un club de ce standing peut difficilement se priver d'un portier avec un minimum d'expérience, même sur le banc. Surtout dans l'optique de disputer la Coupe d'Europe. D'ailleurs, si tôt la nouvelle de la blessure de Mickaël Landreau rendue publique, Rudi Garcia a assuré que le Losc allait « scruter le marché à la recherche d'un numéro 2 bis ». Sa réflexion a peut-être évolué depuis quelques jours. Il suffit de regarder les difficultés de Boulogne pour recruter un titulaire pour se convaincre qu'il est ardu de recruter un gardien dans ce mercato. Les deux pistes apparues sont d'ailleurs très loin d'être avérées. Le Nantais Jérôme Alonzo est, par exemple, loin d'être le meilleur ami de Mickaël Landreau. Quant à Grégory Wimbée, il est libre et souhaite revenir dans le Nord, mais pourrait préférer prendre sa retraite. W

A. M.